Il était une fois en Anatolie un procureur, des policiers, un médecin légiste et deux assassins lancés dans la nuit profonde à la recherche d’un cadavre enterré quelque part dans le décor désertique et sublime de la steppe, un cadavre encore plus introuvable que la vérité sur notre société humaine. Road Movie spirituel d’une incroyable beauté, Il était une fois enAnatolie a obtenu le grand prix du Festival de Cannes et son réalisateur, Nuri Bilge Ceylan sera le second invité de cette cosmopolitaine.

Maintenant, je voudrais vous faire entendre la voix de Claude Delarue , ce grand écrivain de langue française né en 1944 à Genève, disparu trop tôt à l’âge de 66 ans. Romancier, dramaturge, musicologue son œuvre écrite - une trentaine d’ouvrages - est riche d’un imaginaire foisonnant, d’une écriture magnifique vraiment, sublime, triviale et érudite à la fois. Ironiques aussi et empreints de désespoir souvent, ses romans déployaient une sorte de nostalgie païenne du paradis perdu par la faute des hommes. Moi, J’aimais tellement Claude - l’homme aussi - qu’il fut souvent l’invité de Cosmopolitaine. En Mars 2OO8, il nous parlait de son dernier livre « Le Bel Obèse »paru chez Fayard , le roman imaginatif, intime et crépusculaire d’un dieu nommé « M.B ». Hello, Mister Brando. « Le Bel Obèse » est beaucoup mieux qu’une biographie, c’est le vrai roman inventé de Marlon Brando qui fut le plus grand acteur de tous les temps et incontestablement le plus gros. L’action se passe sur une île scandinave où s’est exilé un Brando vieillissant, tyrannique et en proie à une boulimie suicidaire, tandis que chacun autour de lui cherche à en tirer vengeance ou profit.

Les références

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.