Qui use des mots français en Europe souvent s’en amuse, écrit Marie Treps. Ainsi, en Norvège, coquelicot désigne une personne rouge de colère, pour les Hollandais un colbert est une veste, sans oublier que presque tous nos voisins (ce culot tout de même) – nos voisins qualifient la syphilis de mal français. Dans son très instructif et réjouissant ouvrage « Les Mots Migrateurs » Marie Treps voyage sur la trace du français dans 25 langues européennes. Les « Mots Migrateurs, les tribulations du français en Europe » parait au Seuil et Marie Treps est la 1ère invitée de cette Cosmopolitaine. « C’était au temps de ma splendeur barbare » écrit Patrick Chamoiseau, je provenais de loin, me laissant transporter par ces vents de nulle part qui rabotent la mer des Caraïbes, quand je compris à quel point les vies se tiennent, combien nulle n’est centrale, plus digne plus importante ». Dans « Les Neuf Consciences du Malfini » roman initiatique et fable allégorique, l’auteur de Texaco nous raconte comment le malfini, le plus féroce des rapaces, découvre la stupéfiante existence du foufou, le plus minuscule habitant de son royaume... « Les neuf Consciences du Malfini » parait chez Gallimard et Patrick Chamoiseau est le 2ème invité de Cosmopolitaine. Mais il n’y a pas que les rapaces. « Les usiniers dominent tout, la terre, les usines, les commerces, l’import-export de l’administration coloniale » s’écrie André Aliker dans le film que lui consacre Guy Deslauriers, à partir d’un scénario écrit justement par Patrick Chamoiseau. Aliker 1900-1934, fut ce journaliste d’exception, qui défiant sa propre mort, osa dénoncer la corruption et les magouilles du plus puissant des industriels de la Martinique. « Aliker » est sur vos écrans depuis mercredi et Guy Deslauriers sera le dernier invité de cette cosmopolitaine. Voici déjà 3O ans que le photographe Patrick Zachmann pose son regard sensible sur les banlieues qui, nous dit-on, ne le sont pas moins. En 84, il confie son appareil à une dizaine d’ados avec mission de filmer leur quotidien. Tout cela donne lieu à une expo « Ma proche Banlieue » à la cité nationale de l’histoire de l’immigration et surtout, à un reportage signé Caroline Osterman. Salut les amis et bienvenue, nous sommes en direct avec vous jusqu’à 16 heures.

Ma proche banlieue : par le photographe Patrick Zachmann Depuis 30 ans le photographe Patrick Zachmann s'attache aux thèmes de l'identité, de la mémoire et de l'immigration et pose un regard sensible sur les banlieues françaises. En 1984, dans les quartiers nord de Marseille, il confie des appareils photo à 11 jeunes de 16 ans pour capter leur quotidien. 20 ans plus tard, il part à leur recherche... Reportage à la Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration par Caroline Ostermann.

invité(s)

Patrick CHAMOISEAU

Patrick Chamoiseau est né le 12 mars à Fort-de-France (Martinique). Après des études de droit et d'économie sociale en France, il devient un travailleur social, d'abord en Métropole, puis en Martinique. Inspiré par l'ethnographie, il s'intéresse aux formes culturelles disparaissantes de son île natale (les djobeurs du marché de Fort-de-France, et les vieux conteurs) et il redécouvre le dynamisme de sa première langue, le créole, langue qu'il a dû abandonner au moment de ses études primaires. En 1986 il publie son premier roman, Chronique des sept misères, où il raconte l'expérience collective des djobeurs. Dans son deuxième roman Solibo magnifique il développe les thèmes de la recherche d'une identité martiniquaise par les pratiques culturelles du passé. C'est seulement lors de la parution de son troisième roman Texaco que Patrick Chamoiseau connait la reconnaissance littéraire. Il obtient le prix Goncourt pour ce roman.### Guy DESLAURIERS

Né à Aubagne, dans le sud ### programmation musicale

Keziah JONES

LONG DISTANCE LOVE ### Jane BIRKIN

MADAME ### Ray BARETTO

RIGHT ON ### Victor O.

REVOLUCION KARIBEANA ### M.

LA PLUIE FAIT DES CLAQUETTES ### David WALTERS

MESI BON DYE ### DAMIA

TOUT FOUT L'CAMP ### LONELY DRIFTER KAREN

LA CHOUETTE

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.