Caroline OSTERMANN propose ce dimanche un portrait de deux femmes Vietnamiennes, Anna Moï et Tan, qui ont vécu la même enfance protégée et privilégiée dans les écoles françaises de Saïgon. A la fin des années 60, la guerre les a séparées. Tan a choisi de s'engager contre les Américains, tandis qu'Anna a décidé de poursuivire ses études. Tan a été torturée et internée dans le bagne de Poulo Condor au large de Saïgon. Anna Moï est aussi l'auteur de deux autres livres parus aux Editions de l'Aube : "L'écho des rizières" et "Parfum de pagodes". Dans son roman "Riz noir", qui paraît chez GALLIMARD, Anna Moï rend hommage à l'engagement de son amie Tan, ainsi qu'à toutes les femmes Vietnamiennes fragiles et invincibles qui ont choisi le combat.

invité(s)

Narjiss NEJJAR

Narjiss NEJJAR a trente ans, et elle est marocaine. Son film "Les yeux secs" est sorti sur les écrans français mercredi dernier. A la question "Pourquoi avoir choisi d'être réalisatrice ?", elle répond "Avant tout parce que je considère le cinéma comme un acte citoyen et parce qu'une société longtemps muselée induit une forme dangereuse de schizophrénie en chacun de nous et qu'à ce titre, il devient indispensable de faire sauter les verrous pour apprendre dans un premier temps à exprimer nos douleurs souvent muettes, et dans un deuxième temps, nos manifestations de bonheur. Une liberté dans doute chère à acquérir." C'est donc de cela dont "Les yeux secs" témoigne, par le biais de la fiction, pour nous donner à comprendre et à voir "l'une des innombrables faces cachées d'une société (marocaine) cernée d'un voile opaque où s'imbriquent des envies, des peurs, des rêves ..." : Une terre berbère ensérrée par un étau de montagnes. Un village de femmes qui offrent leur corps. Un village où l### programmation musicale

AMINA

Yahari ### Norah JONES

Sunrise ### DYONISOS

Thank you Satan ### Angélique KIDJO

Bala bala ### Alain BASHUNG

La nuit je mens ### Rita HAYWORTH

Put the blame on mame

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.