Dans l’Afrique du Sud post apartheid, François est un membre influent de la minorité blanche, élevé dans la méfiance et la haine de la majorité noire. Mari et père de famille très à cheval sur la morale, homophobe déclaré de surcroît, François trompe son monde et lui-même le premier. De fait, il participe de temps à autre à des partouzes homosexuelles entre blancs. Jusqu’au jour où la beauté sublime d’un étudiant manipulateur le déstabilise au point de commettre l’irréparable. Avec « Beauty » le jeune cinéaste Oliver Hermanus, explore sur le fil du rasoir, mais jamais se casser la figure, la tragédie d’un homme, et partant, de sa communauté, d’un homme traversé par la culpabilité, le dégoût de soi et la haine de l’autre. Beauty, très remarqué à Cannes sort cette semaine sur vos écrans et Oliver Hermanus sera le second invité de cette Cosmopolitaine.

Mais c’est vous, François Bizot, que j’ai l’immense plaisir d’accueillir en direct, merci et bonjour, pour la publication de votre récit « Le Silence du Bourreau » chezFlammarion.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.