Le cinéaste géorgien Zaza Urushadzé signe avec Mandarines un conte moral merveilleux en même temps que d’une brutale actualité : en 1992, la guerre fait rage en Abkhazie où les populations ont déserté leurs maisons. Ivo, le patriarche estonien, resté au village avec son ami Markus - producteur de mandarines- va recueillir sous son toit deux soldats grièvement blessés issus des camps adverses... Ces deux ennemis, l’un Géorgien, l’autre Tchétchène, n'ont qu'une hâte : recommencer à se tailler en pièces dès qu'ils seront en état de se battre. Leur cohabitation forcée sous le regard du veil Ivo va les changer en les réhumanisant. "Il est plus difficile, disait Tchekhov, de combattre un ennemi dont on connait le visage et le nom ". Sélectionné aux Oscars pour le prix du meilleur film, Mandarines est déjà en salle et Zaza Urushadzé sera le second invité de cette Cosmopolitaine.

Mais pour l'heure, place à Maurice Born , architecte de formation avant de devenir ethnologue et éditeur. Il vient nous présenter la saisissante autobiographie d'Epaminondas Remoundakis, "Vies et morts d’un Crétois lépreux ", qu'il a traduite du grec avec Marianne Gabriel.

Maurice Born

Maurice Born
Maurice Born ©

.

Eléments de Parcours

Né en Suisse en 1943, Maurice Born partage son existence entre la France et la Crète depuis quarante-cinq ans. Architecte, chercheur à l’institut de l’Environnement, réalisateur, éditeur, ethnologue, c’est un personnage aux multiples facettes qui présente aujourd’hui l’autobiographie d’Epaminondas Remoundakis, Vies et morts d’un Crétois lépreux . Il a coréalisé sur le même thème le documentaireL’Ordre avec Jean-Daniel Pollet.

Vies et morts d’un Crétois lépreux , Epaminondas Remoundakis, Editions Anarchasis

Traduit du grec par Maurice Born et Marianne Gabriel.

vie et mort d'un crétois lépreux
vie et mort d'un crétois lépreux ©

L’enfermement systématique des lépreux sur l’îlot de Spinalonga, au large de la Crète, débuta en 1904. Il devait perdurer jusqu’en 1957. Epaminondas Remoundakis y fut interné pendant vingt ans. Soucieux de revendiquer l’existence pleine d’un homme normal, il témoigne ici de la totalité de sa vie et non de son seul destin de proscrit.

Il raconte avec un talent virtuose sa jeunesse buissonnière, sa vie d’étudiant à Athènes, son arrestation, son quotidien sur l’île. À travers la mémoire des combats collectifs menés contre l’injustice et l’arbitraire, il nous convie à une traversée de l’histoire de la Grèce et nous renvoie aux grands récits des expériences concentrationnaires.

Maurice Born enregistra puis traduisit la parole vive de Remoundakis en 1972. Dans l’essai vigoureux qui suit, il trace un parcours historique de la lèpre et du sort de ses victimes, exposant la façon dont les malades furent le jouet des préjugés religieux ou idéologiques, puis de l’aveuglement des scientifiques. De quoi penser nos réactions face aux épidémies, quelles qu’elles soient.

Epaminondas est arrivé dans une île, Spinalonga, où jusqu’à la fin des années 1920, il n’y avait pratiquement que des Crétois pauvres et illettrés qui n’avaient pas les codes pour se défendre. Ils ont trouvé en lui un avocat.

Maurice Born

Epaminoundas Remoundakis

Epaminoundas Remoundakis
Epaminoundas Remoundakis ©

.

.

On ne veut pas être classé dans un monde comme des phénomènes...

Est-ce que tu crois que la mort c'est contagieux quand ça commence à se voir?"

L'ordre documentaire de Jean-Daniel Pollet et Maurice Born, 1973

.

Zaza Urushadzé

 Zaza Urushadzé
Zaza Urushadzé ©

Eléments de parcours

Réalisateur et scénariste géorgien,

Zaza Urushadze est né le 30 janvier 1966. Il termine ses études à l’Université publique du théâtre et du cinéma de Géorgie en 1988. Son premier long métrage, Here Comes the Dawn (1998), fait grand succès et participe à plusieurs festivals internationaux. Son deuxième long métrage, Three Houses , achevé en 2008, a été présenté également à plusieurs festivals internationaux. En décembre 2009, le film de Zaza Urushadze a inauguré la Semaine du cinéma géorgien à Tallinn, Estonie. Lors d’une rencontre avec Artur Veeber et Tatjana Mühlbeier, naissait le script de Mandariinid

Mandarines , de Zaza Urushadzé, sortie française le 6 avril

affiche  film Mandarines
affiche film Mandarines ©

Résumé:

En 1990, la guerre fait rage en Abkhazie. Un village ne compte comme seuls habitants qu’un vieil homme, Ivo, et un producteur de mandarines, Markus - tous deux d’origine estonienne -, qui refuse de quitter sa plantation alors que les fruits sont presque mûrs. Le conflit est de plus en plus proche mais Ivo décide de venir en aide à Akhmed, un Caucasien blessé, et le cache chez lui. Markus, à son tour, découvre un Géorgien laissé pour mort sur le champ de bataille. Il l’emmène lui aussi chez Ivo. Deux combattants de camps opposés se retrouvent alors sous le même toit…

Le plus important d’après moi, c’est qu’Ivo parvient à l’impensable : il fait en sorte qu’un ennemi aime son ennemi.

Zaza Urushadzé

Mandarines , Bande annonce


EXILS: JOSEPH KESSEL

kessel
kessel © Radio France

Pour assister à l’enregistrement d’Exils au Théâtre de l’Odéon, le lundi 11 avril 2016, à 20h00, autour de Joseph Kessel avec Olivier Weber et des textes lus par Thibault de Montalembert, il suffit de vous inscrire en cliquant sur ce lien : http://www.franceinter.fr/evenement-exils-joseph-kessel

Les liens

Transfuge - Magazine culturel - Littérature et Cinéma

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.