Vladimir Lortchenkhov nous offre une heureuse variation littéraire sur les 1001 façons de quitter la Moldavie, Tony Gatlif nous emporte sur les pas de l'époustouflante "Geronimo", apache des temps moderne, un personnage infiniment libre.

Des Mille et une façons de quitter la Moldavie , Vladimir Lortchenkhov, Editions Mirobole, traduit du russe par raphaëlle Pache

Drôle, grotesque, cruel. Partez à la rencontre du peuple le plus pauvre d’Europe.

des 1001 façons
des 1001 façons © Mirobole éditions

.Ceci est l’histoire d’un petit village moldave. À Larga, tous les habitants ne rêvent que d’une chose : rejoindre l’Italie et connaître enfin la prospérité. Quitte à vendre tous leurs biens pour payer des passeurs malhonnêtes, ou à s’improviser équipe moldave de curling afin de rejoindre les compétitions internationales. Dans cette quête fantastique, vous croiserez un pope quitté par sa femme pour un marchand d’art athée, un mécanicien génial transformant son tracteur en avion ou en sous-marin, un président de la République rêvant d’ouvrir une pizzeria… Face à mille obstacles, ces personnages résolument optimistes et un peu fous ne renonceront pas. Parviendront-ils à atteindre leur Eldorado ?

.

Géronimo de Tony Gatlif, en salle le 15/10

affiche geronimo
affiche geronimo © Gatlif

.

.La bande annonce

.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.