« Une solidarité nouvelle semble être née entre vous; tu le sens par la façon dont vous vous saluez sur le chantier, par tous ces gestes et ces non-dits qui parlent plus fort que les choses dites ». Emmanuel Dongala. Dans « Photo de groupe au bord du fleuve » le romancier congolais décrit à la deuxième personne du singulier, la révolte et le chemin de souffrance de quatorze femmes qui concassent à longueur de vie des blocs de pierre au bord du fleuve. « Photo de groupe au bord du Fleuve » paraît chez Actes Sud et Emmanuel Dongala est le premier invité de cette Cosmopolitaine. « Pour l’enfant que j’étais, rester vivant était un jeu auquel je jouais contre Hitler, les SS et la machine à tuer des nazis » Thomas Buergenthal. Rares sont les survivants des camps de la mort, encore plus rares les enfants. Thomas Buergenthal, né en 1934 en Allemagne, n’avait pas cinq ans quand il connaît successivement le ghetto, la déportation et les camps d’extermination. Aujourd’hui, juge à la Cour Internationale de justice de la Haye, il nous livre un récit bouleversant, le dernier peut-être, de ceux qui ont vécu l’incompréhensible « L’enfant de la Chance » paraît aux éditions du Mercure et Thomas Buergenthal est le deuxième invité de cette Cosmopolitaine. Sur vos écrans, 48 minutes de plaisir, d’étonnement et de pétillante gaité, avec «Un Transport en Commun » Premier moyen-métrage de Dyana Gaye, une jeune femme d’origine sénégalaise, c’est aussi la première comédie musicale africaine qui (entre Jacques Demy et Gene Kelly) ancre son intrigue romanesque dans le jazz et le blues et aussi, un peu, la musique Ouolof traditionnelle. « Un Transport en Commun » sort en salle mercredi prochain et Dyana Gaye sera la dernière invitée de cette Cosmopolitaine. Dernier avatar de la guerre civile, l’Espagne offre aux enfants des républicains exilés l a possibilité d’obtenir la nationalité espagnole, en plus de la leur propre. Ceux qui tentent, non sans peine, ce douloureux retour de mémoire, se racontent au micro de Caroline Ostermann. Salut les amis et bienvenue. Nous sommes avec vous jusqu’à seize heures

Caroline OSTERMANN : Le reportage d'aujourd'hui a pour thème la restitution de la nationalité espagnole. L'Espagne offre depuis quelques années la possibilité aux enfants et aux-petits enfants descendants de réfugiés de la guerre civile d'obtenir la nationalité espagnole, en plus de la leur. Entre hommage aux parents ou récupération de la mémoire, les choix et les motivations de ceux qui veulent retrouver leur nationalité espagnole sont diverses. Caroline Ostermann a enquêté et a recueilli le témoignage d'enfants de républicains espagnols basés à Toulouse. Info pour le site Cosmopolitaine Le site : "Espagne au Coeur" de Charles Farreny à consulter sur internet

invité(s)

Dyana GAYE

Dyana GAYE est née à Paris en 1975. Elle étudie le cinéma à l'Université Paris 8 St Denis où elle obtient en 1998 une Maîtrise d'études cinématographiques. Lauréate de la Bourse Louis Lumière - Villa Médicis Hors-les-murs en 1999, elle réalise l'année suivante Une femme pour Souleymane qui sera distingué dans plusieurs festivals. En 2004, elle est Finaliste du Programme Rolex de mentorat artistique et réalise J'ai deux amours pour la série Paris la métisse. En 2006, son film Deweneti connaîtra une très large diffusion nationale et internationale et fera partie des cinq films nominés aux César 2008 du meilleur court-métrage. En 2009, son moyen métrage Un Transport en commun (Saint-Louis Blues) est sélectionné en première mondiale au Festival de Locarno (Suisse), il a remporté, le 16 décembre dernier, le Prix du meilleur court métrage au Festival international du film de Dubaï. Le synopsis du film 'Un transport en commun' Le temps d'un voyage de Dakar à Saint-Louis, les passagers ### programmation musicale

Manuel AMSTRONG

IL FAUT QUE TU REVIENNES ### ZAO

L'AIGUILLE ### Gary JULES

MAD WORLD ### TETE

LE BAL DES BOULETS ### ANIS

AVEC LE VENT ### TRIBEQA

PHATZ

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.