Aujourd’hui les amis, une Cosmopolitaine toute ouïe pour le cinéma grâce au hasard, bienvenu ma foi, de l’actualité en salles et dans les bonnes librairies. Avec, honneur aux ainés, Yousry Nasrallah dont le dernier film « Après la Bataille » nous montre, entre réel et fiction, les splendeurs et les illusions perdues de la révolution de la place Tahrir. Et puis, un nouveau venu en littérature, Lilian Auzas qui ne craint pas de s’intéresser à une figure maudite de l’histoire du cinéma, Leni Riefensthal, la cinéaste officielle du Troisième Reich, celle qui aura le mieux contribué à faire d’Hitler un Dieu vivant pour les Allemands. Riefensthal, le roman, parait aux éditions Léo Scheer et le film « Après la bataille sort en salle mercredi prochain et je vous remercie tous deux, Yousry Nasrallah et Lilian Auzas, d’avoir répondu à mon invitation. Vous aurez, j’en suis sûre, des tas de choses à vous dire, mais j’aimerais d’abord avoir votre sentiment sur les conséquences dévastatrices de ce navet ignoble et stupide ? Yousry Nasrallah ?

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.