Pour devenir le plus grand danseur de tous les temps, Ruldolf Nourev, tatare, né en Sibérie en 1938 dans une famille démunie, n’avait au départ que la conviction intime de son génie et un caractère opiniâtre jusqu’à l’arrogance. De la dissi-danse contre les vieilles gloires du Ballet Kirov, à la dissindance de l’autre côté du rideau de fer, Ariane Dollfuss nous raconte ce fabuleux Destin. « NOurrev L’insoumis, paraît chez Flammarion et Ariane Dollfus est la première invitée de Cosmopolitaine. Depuis le jour de sa circonsicion, le jeune Mohamed est parti en guerre contre à peu près tout et tout le monde de cette petite ville d’Algérie où régnent de vrais assassins déguisés en faux dévots. Le courage, passant par la fuite, Mohamed terminera sa course folle en France, le pays où il n’y a pas un seul journal qui ne parle pas de la Racaille. «Racaille » le 2ème roman de Karim Sarroub parait aux éditions Mercure de France et Karim Sarroub sera le deuxième invité de notre première heure. Ya pas seulement à Paris que, comme dans la chanson de Brassens, le crime fleurit, à Bruxelles aussi il y a de beaux assassinats. C’est le théme qui court, subtil et convaincant, tout au long de l’histoire qui se joue dans « Nue Propiété » du belge Joachim Lafosse. Histoire de possession littéralement dans cette ferme du Brabant entre une mère responsable, Isabelle Huppert, formidable comme d’habitude responsable mais pas coupable de la guerre fraticide que se livrent ses fils jumeaux. ?C’est un beau film « Nue Propriété, il sort en salle mercredi et Joachim Lafosse nous en parle aux alentours de 15 heures vingt. Entretemps, le reportage de Caroline Ostermann, à propos de quoi, autour de qui, mystère, je vous assure, mystère et surprise, bonne surprise j’imagine, il n’y a pas de raison.

Reportage de Caroline OSTERMANN : Renconte avec le dramaturge Haïtien Jean-René Lemoine pour sa pièce "Face à la mère" "Face à la mère" écrit, mis en scène et interprété par Jean-René lemoine est le chant d'amour d'un fils, sa mère est morte, tragiquement, dans un pays lointain, en proie à la violence et à la déraison. Quelques années après, le fils choisit de la convier, par delà la mort, pour lui confier tout ce qu'il n'a jamais su et osé lui dire. La pièce se joue à travers la France : A Compiègne le 22 février St-Brieux les 6 et 7 mars Toulouse du 13 au 17 mars et à Vidy Lausanne en Suisse du 20 au 28 mars Le texte "Face à la mère" a est paru aux éditions du Solidaire Intempestif

invité(s)

Joachim LAFOSSE pour son film NUE PROPRIETE

Né à Bruxelles en 1975, Joachim Lafosse rencontre un vrai succès dès la fin de ses études cinématographiques avec Tribu, son film de fin d'études. Il s'adonne simultanément à la réalisation, la mise en scène de théâtre et à l'écriture de scénarios. Il a participé en 2005 à l'Atelier du festival de Cannes.### Karim SARROUB pour son livre RACAILLE, éd. Mercure de France

Français d'origine alégérienne, Karim Sarroub est né en 1969. Il est également l'auteur de "A l'Ombre de Soi". Son dernier roman met en scène Mohamed, un adolescent algérien qui, espérant que le pays des Droits de l'Homme lui permettra d'améliorer sa situation, passe clandestinement en France pour y retrouver les mêmes problèmes qu'à Skikda### Ariane DOLLFUS pour NOUREEV L'INSOUMIS, éd. Flammarion

Après des études à l'IEPP Ariane Dollfus a été critique de danse et de théâtre à France-Soir. Cette biographie atteste à quel point Noureev colla à son époque. Entre stalinisme et ### programmation musicale

Moussu T

FOREVER POLIDA ### Alla BAYANOVA & Marc ALMOND

OH, MY SOUL ### Rima KHCHEICH

ELHOB ### TINARIWEN

MATADJEM YINMIXAN ### Kad ACHOURI

MI NEGRA ### ARNO

LES YEUX DE MA MERE ### FLOX

WHAT'S IT GONNA TAKE ### OURS

LE CAFARD DES FANFARES ### liens

Dans la revue Hommes et Migrations

Littérature : les chausse-trapes de l'intégration , un article de Mustapha Harzoune paru en 2001 sur la littérature "beur". Karim Sarroub, qui a publié A l'Ombre de soi en 1998 fait partie des auteurs cités et étudiés dans l'article.### Dans Le Figaro

La critique de Racaille par Mohammed Aïssaoui.###

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.