Traite des jeunes joueurs africains, de Xavier Pestuggia Chaque année, de jeunes joueurs africains arrivent à Paris dans l'espoir de décrocher un contrat avec un club de foot professionnel. Mais bien souvent leurs "agents" les abandonnent sur place, en ayant empocher la somme d'argent sensée couvrir les frais d'hôtel ou de transport. Plusiers centaines de mineurs errent dans Paris, sans ressource et sans papier. Comment en est on arrivé à cette dérive marchande ? Une association a été créée pour aider ces enfants. Culture Foot Solidarité, présidée par Jean-Claude Mbvoumin, implantée en région parisienne. Contact: 01.30.10.83.67 ### invité(s)

Jim SHERIDAN

Mercredi 22 février le sixième long-métrage de Jim Sheridan, "Réussir ou mourir"", sortira dans les salles. Marcus, dealer et braqueur, connaîtra la redemption par l'écriture et la musique. Le film s'inspire de la vie du rapper Curtis "50 Cent" Jackson, qui interpète son propre rôle. ### Nota Bene: Dan FRANK

Le romancier Dan Frank nous fait partager son coup de coeur pour Arthur Koestler et ses Oeuvres autobiographiques. Captivante chronique de la première moitié du XXe siècle, les mémoires d'Arthur Koestler (1905-1983) se révèlent être un des documents les plus précieux pour comprendre la tragédie de l'époque. Au travers de ses multiples coups de tête, conversions et ruptures, Koestler s'est effectivement toujours trouvé aux avant-postes de l'Histoire, de la Commune hongroise de Bela Kun à la débâcle française de juin 40, en passant par une adolescence viennoise, la Palestine des pionniers sionistes, une expédition polaire en z### programmation musicale

Hubert-Félix THIEFAINE & CALI

Gynécées ### DYONYSOS

La métamorphose de mister chat ### BLACKALLSTARS

I like you like that ### BELIN

T'as l'vin t'as pas l'vin ### Joe STRUMMER

Redemption song ### 50 CENT

What if ### 50 CENT

Window shopper ### liens

Pour Michael PYE - sur le site du centre Pompidou

Un mini-site consacré aux MNR conservées au Centre Pompidou ("Musées nationaux Récupération", oeuvres récupérées en Allemagne à la fin de la Seconde Guerre mondiale et qui, faute d'avoir retrouvé leurs propriétaires, ont été confiées à la garde de la Direction des musées de France, par décret du 30 septembr

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.