Pour affronter l'hiver et l’approche des repas de famille parfois pesants… rien de tel que de beaux livres au parfum d'ailleurs ! Cosmopolitaine vous recommande chaudement la lecture de quelques pépites choisies tout exprès pour vous, des livres pour vous donner envie de plier bagage direction l’Amérique !

C’est ce qu’ont fait deux de nos invités : la romancière Pauline Guéna partie un an sur les routes des Etats-Unis à la rencontre des écrivains américains et Annie Cohen-Solal, ex conseillère culturelle à l’Ambassade de France et professeur des Universités en études américaines. Deux passionnées qui évoqueront avec nous le bouillonnement créatif américain, qu’il soit artistique ou littéraire.

  • Annie Cohen-Solal et Laurent Bourdon
Annie Cohen-Solal et Laurent Bourdon
Annie Cohen-Solal et Laurent Bourdon © leroy-fanny

.

  • Pauline Guéna et Marie-Madeleine Rigopoulos
Pauline Guéna et Marie-Madeleine Rigopoulos
Pauline Guéna et Marie-Madeleine Rigopoulos © leroy-fanny

.

New York 1945-1965, art vie et culture, Annie Cohen-Solal, Ed. Hazan

Annie Cohen-Solal, Paul Goldberger, Robert Gottlieb

New york annie cohen solal
New york annie cohen solal © hazan

Synopsis Histoire complète et très illustrée de l’émergence de New York comme capitale culturelle mondiale après la Seconde Guerre mondiale, racontée avec brio par trois spécialistes réputés dans leurs domaines respectifs : Annie Cohen-Solal (arts plastiques), Paul Goldberger (architecture et design) et Robert Gottlieb (arts du spectacle). Comment New York a émergé après la guerre en tant que capitale du monde dans tous les secteurs de la création - arts, architecture, design, musique, théâtre et danse.

« Je fais une histoire sociale des artistes mais on ne peut en parler sans évoquer le rôle essentiel des collectionneurs et des critiques »

Annie Cohen-Solal

L'Amérique des écrivains, Pauline Guéna, Ed. Robert Laffont

L'Amérique des écrivains, de Pauline Guéna et Guillaume Binet
L'Amérique des écrivains, de Pauline Guéna et Guillaume Binet © Radio France

Un road trip familial enthousiasmant à la rencontre des plus grands écrivains américains.

Quand Richard Ford ouvrit la porte, le vent du nord faisait tinter les grelots de glace dans les arbres du Maine et la mer rugissait dans la tempête. Sur les murs de son studio de Santa Monica, Dennis Lehane avait punaisé les plans des trois scénarios et des deux romans sur lesquels il travaillait. Les yearlings de l'année galopaient devant le ranch de Tom Mc Guane. Et dans la cabane de Russell Banks, perchée sur une colline des Adirondacks, un air très doux passait tandis qu'il se replongeait dans ses souvenirs. Pauline Guéna, romancière, et Guillaume Binet, photographe, sont partis un an en camping-car avec leurs quatre enfants, à la rencontre de vingt-six grands écrivains américains. À la recherche de l'esprit des lieux.

.

A lire aussi, les coups de cœur de l'équipe de Cosmopolitaine:

  • Un monde flamboyant de Sri Hustvedt , Actes Sud
un monde flamboyant
un monde flamboyant © actes sud

Méconnue de son vivant, une artiste new-yorkaise, Harriet Burden, fait, après sa disparition, l’objet d’une étude universitaire en forme d’enquête qui, menée auprès de ceux qui l’ont côtoyée, dessine le parcours d’une femme aussi puissante que complexe n’ayant cessé, sa vie durant, de souffrir du déni dont son œuvre a été victime. Épouse irréprochable d’un célèbre galeriste régnant en maître sur la scène artistique de New York, mère aimante de deux enfants, “Harry” a traversé la vie de ses contemporains avec élégance et panache, déguisant en normalité triomphante son profond exil intérieur au sein d’une société qui s’est consciencieusement employée à la réduire au statut de “femme de” et d’artiste confidentielle. La mort brutale de son mari signe, pour Harriet, un retour aussi tardif qu’impérieux à une vocation trop longtemps muselée qu’elle choisit de libérer en recourant, à deux reprises, à une mystification destinée à prouver le bien-fondé de ses soupçons quant au sexisme du monde de l’art. Mais l’éclatant succès de l’entreprise l’incite alors à signer témérairement un pacte avec le diable en la personne d’un troisième “partenaire” masculin, artiste renommé, dont le jeu pervers va lui porter le coup de grâce. Gravitant de masques en masques et sur un mode choral autour de la formidable création romanesque que constitue le personnage de Harriet Burden, Un monde flamboyant s’impose comme une fiction vertigineuse où s’incarnent les enjeux de la représentation du monde en tant que réinvention permanente des infinis langages du désir.

  • Moby Dick, volume 2 , adapté d'Herman Melville par Chabouté , Editions Vent d'Ouest
Moby dick livre second chabouté
Moby dick livre second chabouté © vent D'Ouest / Chabouté

Otage de l’obsession de son capitaine, le Pequod continue sa lente et inexorable mission. Car qu’importe le spermaceti, qu’importent l’huile et la richesse, Achab n’a qu’un seul objectif : traquer et tuer la bête qui lui arracha sa jambe.

Moby Dick... un nom qui sonne comme une dangereuse légende. Un nom rempli d’effroi pour l’équipage et tous les baleiniers qu’ils croisent, forçats de la mer pourtant habitués aux périls de l’océan. Sur le sillage du cachalot blanc, les eaux sentent la mort... Consumé par sa soif de vengeance, Achab se décompose physiquement. Sa haine devient folie. Si bien que ses hommes s’interrogent : le réel danger est-il en mer ou à bord ?

Fidèle au récit original et à l’esprit du roman d’Herman Melville, Chabouté conclut son adaptation magistrale de Moby Dick , reflétant plus que jamais la frontière étroite entre l'acharnement et la folie, baignant dans le sang, l'huile et la sueur d'un navire baleinier de la fin du XIXe siècle.

Le premier volume a reçu le Prix " Gens de Mer " au festival Étonnants Voyageurs 2014.

planche Chabouté moby dick 2
planche Chabouté moby dick 2 © vent D'Ouest

.

.

  • Au bonheur des lettres, Ed. du Sous-Sol
au bonheur des lettres
au bonheur des lettres ©

Recueil de courriers historiques, inattendus et farfelus rassemblés par Shaun Usher

traduit de l'anglais par Claire Debru Éditeur : Editions du sous-sol, Paris

  • New-York fait son cinéma, de Beatrice Billon et Barbara Boespflug, ed. Du chêne
NY fait son cinéma
NY fait son cinéma © ed du chêne

Déguster un cappuccino dans le café de Inside LLewyn Davis ?

Se prendre pour Marilyn sur la bouche de métro de 7 ans de réflexion ?

S'immortaliser sur l'affiche de Il était une fois en Amérique ?

Les adresses mythiques à New York font leur cinéma

Par quartiers et en images, les auteures ont repéré les meilleurs comptoirs, tables, hôtels, boutiques et monuments élus comme lieux de tournage éternels, et nous font partager leurs bons plans et leurs anecdotes pour découvrir le charme d'un New York sous les projecteurs. Alors que vous soyez curieux, en balade ou mordu du 7e Art, vivez New York en version originale !

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.