Une soirée enregistrée au Théâtre de l’Odéon, le lundi 19 janvier 2015, en présence de Tobie Nathan, avec des textes lus par Bruno Abraham-Kremer. En partenariat avec le Théâtre de l’Odéon.

Quittant à l’âge de cinq ans son île natale de Corfou – où il est né le 16 août 1895 – avec ses parents, Albert Cohen émigre en France, à Marseille où il aurait eu à l’âge de dix ans l’expérience du rejet et de l’humiliation se faisant traiter de «youpin». Il relatera cet événement dans Ô vous, frères humains . En 1926, il est attaché à la division diplomatique du Bureau international du travail, à Genève. C’est à cette époque qu’il commence la rédaction de Belle du Seigneur qui ne paraîtra qu’en 1968 chez Gallimard. Pendant la guerre, il est à Londres le conseiller juridique du Comité intergouvernemental pour les réfugiés. En cette qualité, il est chargé de l’élaboration de l’accord international du 15 octobre 1946 relatif à la protection des réfugiés. Après la guerre, il est directeur d’une des institutions spécialisées des Nations Unies, et il refuse d’occuper le poste d’ambassadeur d’Israël. Il consacre les dernières années de sa vie à la promotion de son œuvre. Il meurt le 17 octobre 1981 à Genève.

Belle du seigneur, d'Albert Cohen
Belle du seigneur, d'Albert Cohen ©

Evénement(s) lié(s)

Exils - Albert Cohen

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.