Une soirée enregistrée au Théâtre de l'Odéon, le 19 mai 2014, en présence de Johann Sfar , avec des textes lus par Bruno Abraham-Kremer

gary
gary © Radio France / gary

Romain Gary , né Roman Kacew à Vilnius en 1914, est élevé par sa mère qui place en lui de grandes espérances, comme il le racontera dans La promesse de l’aube. À l'âge de quatorze ans, il s'installe à Nice avec sa mère. Puis il monte à Paris pour y « faire son droit » tout en suivant une formation militaire. En 1935, il est naturalisé français. Il est incorporé dans l'aviation en 1938 et rejoint le général de Gaulle en 1940. C'est à cette exacte période qu'il choisit de s'appeler « Gary », qui signifie « brûle » en russe. Son premier roman, Éducation européenne , paraît avec succès en 1945. Après la guerre, Romain Gary devient diplomate. Cela l'amène à beaucoup voyager, en Bulgarie, en Suisse, à New-York, en Bolivie puis à Los Angeles. En 1956, Romain il obtient le Prix Goncourt pour Les Racines du Ciel . Il quitte la diplomatie en 1960, écrit Les oiseaux vont mourir au Pérou et épouse l’actrice Jean Seberg en 1963. En décembre 1980, Romain Gary se suicide à Paris. Ce n'est qu'après sa mort que l'on découvre que Romain Gary avait écrit plusieurs autres romans sous le pseudonyme d'Emile Ajar, dont La vie devant soi , prix Goncourt 1975. Il est donc le seul écrivain à avoir reçu deux prix Goncourt.

Johann Sfar : Né le 28 août 1971 à Nice,Joann Sfar est issu d’une famille juive originaire à la fois d’Algérie et d’Ukraine. Ce n’est qu’une fois sa Maîtrise de philosophie obtenue qu’il s’inscrit à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris où il suit notamment des cours de morphologie. Il quitte l’Ecole sans passer le diplôme, préférant la compagnie d’auteurs de BD comme Baudoin, Pierre Dubois ou Fred.

Dès 1994 il publie ses premiers albums et se fait connaître quatre ans plus tard avec la série Donjon réalisée en collaboration avec Lewis Trondheim. Il passe avec facilité du dessin à l’écriture de scénario et son œuvre prolifique est marquée à la fois par une grande érudition et une recherche philosophique, et par des envolées oniriques et fantastiques. Ce mélange de genres a permis à Joann Sfar de séduire un nouveau public peu habitué à lire des bandes-dessinées. Sa série à partir de 2002 Le Chat du rabbin connaît ainsi un grand succès. Il écrit également pour les enfants comme la série Petit Vampire ou l’adaptation en BD du Petit Prince de St Exupéry.

En 2010, il réalise son premier film Gainsbourg, vie héroïque , puis en 2011 sort l’adaptation en dessin animé du Chat du rabbin . Ces deux films ont été primés aux Césars.

Bruno Abraham-Kremer: Avide de rencontres humaines et artistiques, Bruno Abraham-Kremer -comédien, metteur en scène et auteur- crée le Théâtre de l'Invisible en 1989 dont il assure la direction artistique. Au cinéma, il a tourné entre autres, dans des films de Claude Chabrol , Danièle Thompson, Kim Chapiron, Anne Fontaine, Bertrand Blier, Yann Moix, Radu Mihaileanu, Zabou Breitman, Tom Bezucha, Marco Carmel, Georges Wilson, Pierre Granier-Deferre, Michèle Rosier, Laurent Bouhnik, Serge Frydman et pour la télévision avec Alain Tasma, Laurent Heyneman, Claude Goretta, Sébastien Graal, Marc Angelo, Christian de Chalonges, Alain Vermuz, Marcel Camus , Claude Faraldo...Au théâtre, il a notamment travaillé sous la direction de Joël Jouanneau, Didier Long, Claude Merlin, Christophe Lidon, Bernard Bloch, François Kergoulay,Gilles Bouillon, Robert Cantarella, J.G. Nordmann, C.Zambon ,Henri Bornstein, Philippe Ogouz, et dans ses propres mises en scène puisqu'il dirige aussi une compagnie, le "Théâtre de l'Invisible" .

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.