En partenariat avec le Théâtre de l'Odéon

Une soirée enregistrée au Théâtre de l'Odéon, le 2014, en présence de Paule Constant , avec des textes lus par Dominique Blanc

Pour assister à la soirée James Baldwin , le lundi 20 janvier 2014, à 20h00, au Théâtre de l'Odéon, en présence d'Alain Fox , avec des textes lus par Marcel Bozonnet.

Inscrivez-vous sur Y2x1YmZyYW5jZWludGVyQHJhZGlvZnJhbmNlLmNvbQ==

Doris lessing
Doris lessing © Radio France / Martin Godwin

Doris Lessing : Doris Lessing (née Doris May Tayler) est un écrivain britannique, lauréate du prix Nobel de littérature 2007. Alors qu'elle n'avait que 6 ans, attirée par la promesse de devenir riche en cultivant le maïs, le tabac et les céréales sa famille s'installa en Rhodésie ( le Zimbabwe aujourd'hui ), ancienne colonie britannique. En opposition constante avec sa mère, Doris parvint à s'échapper de son emprise à 15 ans en trouvant un emploi d'aide-soignante. Elle écrivit aussi des histoires et en vendit deux à des magazines sud-africains. A 18 ans, elle déménagea à Salisbury et travailla un an comme standardiste. A 19 ans, elle se maria avec Frank Wisdom et eut deux enfants mais quelques années plus tard elle les quitta et, rapidement elle rencontra Gottfried Lessing, se maria pour la deuxième fois et eut un fils. A 36 ans, avec son fils , elle revint à Londres et démarra sa carrière comme écrivain. Très engagée politiquement, elle perdit définitivement toutes ses illusions dans le communisme en 1954. En 1956, ayant sans cesse critiquer toutes ces injustices haut et fort, elle fut interdite de séjour dans toute l'Afrique du Sud et la Rhodésie ! Devenue célèbre dès son premier livre Vaincue par la brousse (1950), elle est aussitôt apparue comme un écrivain engagé aux idées libérales. Elle est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages.

Paule Constant
Paule Constant © Radio France / Catherine Hélié

Paule Constant : Née à Gan, près de Pau, le 25 janvier 1944, Paule Constant a passé son enfance et une bonne partie de sa vie aux quatre coins du monde. Professeur émérite à l’Université d’Aix-Marseille, elle vit maintenant à Aix-en-Provence, où elle écrit son œuvre. L’Afrique tropicale, la Guyane, l’Amérique du Nord ont servi de cadre à plusieurs de ses romans. L’enfance, l’éducation des filles, la condition féminine, la justice, le colonialisme, sont les grands thèmes de l’inspiration d’une œuvre qu’elle a conçue d’emblée, dans sa totalité, comme un témoignage sur la condition humaine.

Dominique Blanc
Dominique Blanc © Radio France / Gémini Films

Dominique Blanc est la quatrième de cinq enfants. Sa mère est infirmière et son père, gynécologue-accoucheur qui l'a d'ailleurs fait naître. Dominique Blanc qui a été formée au cours Florent en 1980, a d'abord été refusée par trois fois au convervatoire. Le metteur en scène Patrice Chéreau la remarque dans un spectacle d'élèves consacré à Tchekhov et l'engage pour Peer Gynt d'Henrik Ibsen. Sa première expérience de tournage, considérée comme négative (Passion de Jean-Luc Godard, l'écarte pour un temps des plateaux de cinéma au profit du théâtre. En 1986, Régis Wargnier la convainc de jouer une femme alcoolique dans La Femme de ma vie .

Elle est surtout connue pour avoir tenu des seconds rôles variés dans les drames ou les films à costume de réalisateurs tels que Claude Chabrol, Claude Sautet, Patrice Chéreau, Régis Wargnier et James Ivory dans la seconde moitié des années 80 et des années 1990. Quatre Césars jalonnent sa carrière : trois du Meilleur second rôle, en 1991, 1993 et 1999 respectivement pour Milou en mai de Louis Malle, Indochine de Régis Wargnier et Ceux qui m'aiment prendront le train de Patrice Chéreau, puis un de la Meilleure actrice en 2001, remporté pour son rôle de femme délaissée devenue prostituée à l'aéroport d'Orly dans Stand-by de Roch Stéphanik. Elle est également lauréate de deux Molières de la meilleure comédienne (en 1998 et 2010) et d'un prix d'interprétation à Venise, gagné en 2008 pour son interprétation dans L'Autre de Patrick Mario Bernard et Pierre Tridivic, où elle joue une femme follement jalouse.

Les références

L'équipe

Mots-clés: