Au rendez-vous de Cosmopolitaine l'une des grandes figures de la littérature israélienne, l'écrivain Avraham B. Yehoshua, militant pacifiste engagé en faveur d'un Etat binational au Proche-Orient.Côté cinéma, le réalisateur mexicain Rodrigo Pla signe un thriller grinçant sur le combat desespéré d'une femme en lutte contre la corruption.

  • Avraham B Yehoshua et Paula Jacques
avraham yehoshualh et paula Jacques
avraham yehoshualh et paula Jacques © fanny leroy

.

.

Avraham B. Yehoshua

Eléments de parcours

Avraham B. Yehoshua, né en 1936 à Jérusalem, est l’un des chefs de file de la littérature israélienne contemporaine. Très engagé en faveur du processus de paix israélo-palestinien, il a participé à l'Initiative de Genève. Ses livres, traduits en 28 langues, lui ont valu de nombreuses récompenses littéraires, notamment le prestigieux Grand Prix de littérature d'Israël pour l'ensemble de son œuvre en 1995. Son roman Rétrospective (Grasset et Calmann-Lévy, 2012) a obtenu le prix Médicis étranger et le Prix du meilleur livre étranger.

La figurante, A. B Yehosuah, Editions Grasset

la figurante Yehoshua
la figurante Yehoshua © Grasset

$Noga, harpiste israélienne de l’Orchestre municipal d’Arnhem, aux Pays-Bas, s’apprête à jouer en soliste le Concerto pour flûte et harpe de Mozart, le couronnement de sa carrière. Il lui faut y renoncer lorsque son frère Honi la supplie de revenir à Jérusalem pour occuper le vieil appartement familial afin qu’il ne soit pas récupéré par ses propriétaires avides durant l’absence de leur mère, partie vivre dans une maison de retraite de Tel-Aviv. Lorsque Noga s’installe, son frère lui déniche des rôles de figurante. Elle se prend au jeu, passe de rôle en rôle, libre de toute attache, curieuse de renouer avec un pays et des compatriotes oubliés dans son confortable exil néerlandais. Elle découvre un quartier métamorphosé par les juifs orthodoxes, retrouve un ancien voisin religieux, fait la connaissance d’Eléazar, inspecteur de police à la retraite, éternel figurant du cinéma local, soupirant paternel et platonique. Et voilà que soudain, son passé la rattrape en la personne d’Ourya, son ex-mari...

Rodrigo Pla

.

Rodrigo Pla
Rodrigo Pla © Thierry Caro

Eléments de parcours

Rodrigo Plá est né en 1968 en uruguay. Il a grandi au Mexique avant d’étudier le cinéma au Centro de Capacitacion Cinematografica de Mexico. Il est réalisateur, producteur et scénariste. Parmi ses courts-métrages les plus remarqués figurent nOVIA MIA realisé en 1995, EL OJO En LA nuCA qui lui a valu le Student Academy Award du meilleur court-métrage étranger aux Etats-unis en 2001, et 30-30 qui est un segment du film- chorale REVOLuCIOn sorti en 2010.

Rodrigo Plá a signé son premier long métrage en 2007 avec LA ZOnA. Celui-ci a remporté de nombreux prix aux quatre coins du monde, notamment le Lion du futur - prix Luigi de Laurentis de la meilleure première œuvre au festival de Venise en 2007 et le prix FIPRESCI à Toronto la même année. LA ZOnA a été aussi un grand succès public en France où il a attiré plus de 130 000 spectateurs à sa sortie.

Son deuxième film, DESIERTO ADEnTRO, a été projeté en clôture de la Semaine de la Critique à Cannes en 2008. Il a ensuite obtenu le prix Mayahuel au festival de Guadalajara et pas moins de huit Ariel, l’équivalent mexicain des Oscars et César. LA DEMORA, son troisième film, a eu les honneurs du festival de Berlin en 2012 où il a gagné le prix du jury œcuménique.

Un monstre à mille têtes est son quatrième film. Il a été présenté au festival de Venise 2015 en ouverture de la section Orizzonti, avant de remporter le prix du jury au festival de Biarritz.

Un monstre à mille têtes , long métrage de Rodrigo Pla

un monstre à mille têtes affiche
un monstre à mille têtes affiche ©
  • Synopsis

Dans une tentative désespérée d’obtenir le traitement qui pourrait sauver la vie de son mari, Sonia Bonet part en lutte contre sa compagnie d’assurance aussi négligente que corrompue. Elle et son fils se retrouvent alors pris dans une vertigineuse spirale de violence. Un animal blessé ne pleure pas, il mord.

Bande annonce, sortie française le 30 mars 2016

Un animal blessé ne pleure pas, il mord.

Les liens

Cosmopolitaine page facebook

Transfuge - Magazine culturel - Littérature et Cinéma

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.