Bonjour bonjour, les amis de la Cosmopolitaine et salut au public présent ici au salon du Livre pour assister à une émission spéciale. Une émission placée sous la diversité et les beautés des langues, les langues qui comblent de merveille l’imagination et le cœur de passion, selon la définition de Claude Hagège. Claude Hagège le linguiste frénétique qui publie chez Plon Odile Jacob son « dictionnaire amoureux des langues ». Un ouvrage dont il précise d’emblée qu’il ne s’agit pas d’une encyclopédie mais d’une promenade sentimentale dans l’univers des langues et vice-versa tiens, puisque les langues sont l’univers. A côté de Claude Hagège, en cette première heure, Jakuta Alikavazovic, une romancière née à Paris en 79 de parents serbo-croates. Jakuta Alikavazovic dont le troisième roman « Le Londres –Louxor » paru aux éditions de l’Olivier est écrit en un français impeccable, certes mais un français sous lequel affleure, fantomatique, la langue maternelle et le souci des origines, du déracinement, du sentiment de n’être de nulle part, si bien qu’il faut à ses personnages trouver refuge au Londres-Louxor, une salle de cinéma parisienne, tout ce qu’il y a d’ imaginaire. En deuxième heure de Cosmopolitaine, c’est Antonio Lobo Antunes, le grand auteur portugais et l’un des plus grands écrivains contemporains, pour « Je ne t’ai pas vu hier dans Babylone », son roman paru aux éditions Bourgois, un roman polyphonique conçu dans l’éblouissement d’une langue novatrice et puissante. Et puis, deux auteurs qui creusent le sillon des paroles africaines en langue française (eh oui ! paradoxe, aliénation ou au contraire butin de guerre comme disait l’algérien Kateb Yacine, nous en parlerons évidemment avec le Camerounais Patrice Nganang qui publie « La République de l’imagination » un récit-réquisitoire paru chez Vents d’ailleurs et avec lui (contre lui peut-être) le Tchadien Nimrod pour « l’or des Rivières » chez Actes Sud, récit d’un retour au pays et à la langue natale. Tout cela en l’espace de deux heures, les amis, de quatorze heures à seize heures et en direct, je vous le rappelle, depuis le trentième Salon du Livre.

invité(s)

Patrice NGANANG

Patrice Nganang, né en 1970 à Yaoundé, est l'auteur de plusieurs essais, d'un recueil de poésies et de trois romans. Il enseigne la littérature à Shippensburg University, aux États-Unis. Il a reçu le prix Marguerite Yourcenar 2001, ainsi que le Grand Prix de la littérature d'Afrique noire 2003 pour son roman Temps de chien. Il a publié «L'invention du beau regard. Contes citadins» chez Gallimard en 2005.### Jakuta ALIKAVAZOVIC

Jakuta Alikavazovic est née en 1979 à Paris d'une mère bosniaque et d'un père monténégrin. Sa jeunesse est bilingue et multiculturelle, protégée du conflit des Balkans bien qu'assombrie par ses répercussions. La littérature lui fournit tôt un refuge et un exutoire. Ancienne élève de l'École normale supérieure de Cachan, elle a séjourné aux Etats-Unis, en Écosse et en Italie. Elle poursuit une thèse sur les cabinets de curiosités et les chambres de la mémoire. Elle a participé au projet "5 mn avant l'aube", performance réalisée au jardin des Doms pendant### programmation musicale

Louis AMSTRONG

C'EST SI BON ### Mélissa LAVAUX

CHERE TRAHISON ### Kenzo SAEKI

LE POINCONNEUR DES LILAS ### FELOCHE

DARWIN AVAIT RAISON ### Jenny ALPHA

LA SERENADE DU MUGUET ### Catherine RIBEIRO

BALLADA DAS AGUAS

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.