Affiche Barbara
Affiche Barbara © radio-france

Ce n’est pas parce que je suis parano qu’on ne veut pas me faire la peau, nous dit en substance Barbara, la fascinante héroïne du très oppressant film de Christian Petzold . Suspectée de vouloir fuir la RDA, crime capital dans le bloc soviétique, Barbara est interdite d’excercer la médecine à Berlin-Est. Reléguée dans un hôpital de province, sous la surveillance constante de la police politique, Barbara suspecte tout le personnel de travailler pour la Stasi. Le médecin chef en premier lieu, bien trop gentil et séduisant pour être honnête. L’espionne-t-il ? Est-il amoureux d’elle ou bien fait-il semblant afin de la dissuader de fuir ? Y parviendra-t-il ?

Christian Petzold joue avec subtilité de la partition défiance-attirance chez des êtres sous contrôle permanent. Film France Inter, « Barbara » a obtenu l’Ours d’Argent et prix de la mise en scène à Berlin. Il sort mercredi sur vos écrans et Christian Petzold sera le second invité de cette Cosmopolitaine.

Mais tout de suite, le roman d’un jeune écrivain Christos Chryssopoulos, La destruction du Parthénon, paru chezActes Sud qui met le doigt sur une certaine schizophrénie de la Grèce contemporaine dans ses rapports aux chef-d’œuvre de la Grèce Antique.

Evénement(s) lié(s)

Barbara

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.