A Sulina, un port fluvial aux confins de la Mer Morte, les désirs des morts sont des ordres pour les vivants. C’est ainsi que Magdalana, une veuve superstitieuse et Nae son fils, un glandeur un rien pochtron, entreprennent d’aller chercher à l’Ouest, dans la riche Europe matérialiste, la dépouille de leur cher Oncle Lucas. Le voyage parsemé de périls de toutes sortes et de quelques miracles de la foi, va durer quarante jours, exactement les quarante jours indispensables au défunt pour faire son entrée au paradis. « Europolis », c’est le titre de ce merveilleux conte funèbre, fort chaleureux soit dit en passant et il a valu à son réalisateur, Cornel Georghita, le prix du meilleur premier film au Festival de Montréal. « Europolis » sort mercredi prochain sur vos écrans et Cornel Georghita, sera le second invité de cette Cosmopolitaine.

Mais là tout de suite, c’est une rencontre avec le Wonder Boy des lettres israéliennes, romancier, auteur de bandes, cinéaste aussi, j’ai nommé Etgar Keret qui publie « Au pays des Mensonges », recueil de 39 nouvelles chez Actes Sud.

Interprète : Marie-Louise Baud

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.