Côté Club, le rendez-vous de toute la scène française et plus si affinités. Une heure pour faire le tour de l’actualité musicale et plus encore. Quand la musique rencontre les arts, du cinéma à la BD, du théâtre à la littérature. Bienvenue au Club !

Tom Graffin © JB - Arthur Satan © Titouan Massé
Tom Graffin © JB - Arthur Satan © Titouan Massé

Tom Graffin

Jukebox Motel, la mauvaise fortune de Thomas Shaper (Tome 1) de Tom Graffin et Marie Duvoisin, éditions Grand Angle. 

1965. Thomas James Shaper était prêt à abandonner la peinture quand une de ses toiles, remarquée par Andy Warhol, s’est vendue une fortune. Depuis, et malgré les commandes, le peintre perd pied. Sur un coup de tête, il part pour la Californie où il rencontre Johnny Cash, lui aussi en plein doute. La légende de la country music noyée dans ses états d’âme confie au peintre qu’il n’aspire qu’à une chose : trouver un « diable d’endroit », comme il l’appelle, où il pourrait enfin trouver la paix intérieure. Dès lors, Thomas fait de la recherche ce lieu sa propre quête…

Adapté du roman éponyme de Tom Graffin, éditions JC Lattès

Arthur Satan

Album : So far so good

Echappée solo d’Arthur de JC Satan pour un album personnel en forme d’hommage à une certaine idée de la pop et du songwriting, celui des grands groupes qui ont marqué son adolescence, des Kinks à Kevin Ayers en passant par les Beatles.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les Nouveautés Nouvelles avec Kepa, Pepper White et Oh Pilot

Kepa est un ancien skateur professionnel qui suite à de graves soucis de santé, a dû lâcher la planche et les roulettes pour le blues et une superbe guitare Dobro. Et pourtant, malgré le choix de cet instrument très typé, il n’a jamais eu la prétention ni la vocation de devenir un bluesman à l’ancienne. Il s’est plutôt intéressé à ceux qui rouillent, qui dévient cette fameuse musique du diable. Ainsi, son premier album « Doctor Do Something » était produit par le caverneux Timber Timbre et on sentait les écoutes frénétiques de Nick Cave et de Johnny Cash pour aiguiser sa voix de crooner. Kepa publiera le 17/09, son deuxième disque « Divine Morphine », un disque à la recherche d’une transe,  d’une vibration presque thérapeutique, comme le récit d’une expédition tout au fond de soi.  En tournée dès le 25/07 à La Laigne, Figeac, Pau, Orléans, Vendôme, Le Mans et au Café de la Danse à Paris le 23/03/22.

▷ Hier, Pepper White était jeune, il était brun et il chantait dans The Madcaps, un des groupes garage les plus respectés de l’hexagone. Et puis séparation, crise du Covid, abstinence… Thomas Dahyot s’est finalement réveillé un beau matin avec un blues de tous les diables. Pour y faire face, il a endossé le costume de Pepper White, un avatar poivre et sel avec quelques rides et des tempes blanchies avec lequel, il retrouve le plaisir à rejouer de la musique, celle qui réunit toutes ses obsessions de toujours, la coolitude de JJ Cale et la noirceur du Velvet Underground. Enoncé comme ça, on a l’impression de tenir les deux bouts du spectre mais la voix de Pepper White sait fédérer et faire voyager en americana. Lonely For Too Long est à retrouver sur "The Lonely Tunes Of Pepper White", album prévu le 17/09 sur le label Howlin Banana.

Oh Pilot alias Roberto Cigogna, est un comédien formé au Cours Florent, mais aussi un réalisateur de courts-métrages, de clips, un organisateur d’évènements, de performances… Avec toujours la musique comme un fil rouge, avec une idée de la mélodie hypnotique, c’est même devenue sa signature. Nouveau titre, c'est "_Brace Brace_", c’est le code utilisé à bord d’un avion pour préparer les passagers à un impact imminent. Cette chanson, Oh Pilot, l’a conçue dans un premier temps à la suite des attentats du 2015, il la voyait comme une sombre berceuse. Puis, suite aux confinements successifs, elle s’est transformée en comptine d’une errance solitaire dans les rues de Paris, à la recherche de la liberté.

L'équipe