François Delarozière s'installe à Toulouse dans le quartier Montaudran dans La Halle de la Machine. Visite de ce lieu permanent à la mémoire de ses machines géantes.

François Delaroziere sur les répétitions du Gardien du temple
François Delaroziere sur les répétitions du Gardien du temple © Jordi Bover

François Delarozière est connu pour ses grandes machines articulées. Il les présente partout dans le monde, de Pékin à Buenos Aires. Il pose ses valises à Toulouse, sur l'ancienne piste de l'Aéropostale, dans le Quartier Montaudran, dans une grande halle dessinée par l'architecte Patrick Arotcharen. 17 mètres de haut et 80 mètre de long. 5000 m2 d'exposition.

La Halle de la Machine est un un concept nouveau. A la fois un musée, mais aussi un lieu de création, de spectacle. Un laboratoire ouvert où toute la journée, les spectateurs seront encadrés par des machinistes qui donneront vie à des machines. Des plus grosses, comme la grande araignée, 20 mètres d'envergure aux plus petites, comme les machines musicales issues de la symphonie mécanique.

La vedette de cette halle de la Machine, c'est un Minotaure que les habitants de Toulouse ont pu découvrir depuis jeudi puisqu'il parcourt les rues de la ville. Un géant. La puissance de l'animal, la sensibilité de l'homme.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.