Plongée dans le processus de fabrication de l’album posthume d'Alain Bashung avec sa réalisatrice Édith Fabuena et la veuve du chanteur Chloé Mons à l'origine du disque.

Alain Bashung
Alain Bashung © Barclay

En amont, c'est le titre de cet ultime album d'Alain Bashung. Après la mort du chanteur, sa compagne Chloé Mons a réécouté toutes ses archives sonores. C'est en tombant sur les chutes de studio de l'album Bleu Pétrole qu'elle a alors réalisé que ces maquettes souvent émouvantes pouvaient devenir un album inédit à part entière

Daniel Darc, Dominique A, Raphaël

Dans ce disque, les auteurs des chansons se nomment Daniel Darc, Dominique A ou encore Raphaël. Certains titres, à l'époque écartés, ont parfois même été utilisés par leurs auteurs. Ce fut notamment le cas de la chanson Immortels chantée par Dominique A.

Il restait alors à trouver une réalisatrice pour accepter cette mission délicate : donner forme à un disque qui n’avait pas été envisagé par son auteur. Chloé Mons et le label Barclay ont alors fait appel à Édith Fabuena, ancienne chanteuse du groupe Les Valentins mais aussi guitariste d'Étienne Daho et même d'Alain Bashung sur l'album Fantaisie militaire pour construire ce disque tout en respectant "l'esprit Bashung".

Edith Fabuena a refusé plusieurs fois avant d'accepter. Elle s'est alors enfermée dans son studio pour vivre une expérience quasi mystique. Voilà l'histoire de l'album posthume d'Alain Bashung. 

Aller plus loin

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.