Le chorégraphe Philippe Decouflé et sa compagnie DAC investissent tout le Palais de Chaillot jusqu'au 6 octobre. Une déambulation qui s'appelle "Tout doit disparaître" et qui retrace l'histoire de sa compagnie.

Philippe Decouflé
Philippe Decouflé

La Compagnie DCA n’a jamais présenté de répertoire. Avec Tout doit disparaître, Philippe Decouflé invite le spectateur à une visite loufoque, mais aussi tendre, du monumental théâtre de Chaillot, du parvis jusqu’aux salles Jean Vilar et Firmin Gémier, en passant par les escaliers et des recoins moins repérés. 

Avec quarante danseurs, comédiens et acrobates, dix musiciens et compositeurs et une équipe technique fidèle, il n’offre pas un spectacle traditionnel, mais une soirée où chacun peut s’immerger à sa façon, en flânant d’un espace et d’un spectacle à l’autre ou en les explorant avec célérité.

C'est comme une sorte de rétrospective.  On connait cela dans le domaine de l'art, de la peinture, mais c'est très rare dans le spectacle vivant. Philippe Decouflé a aussi surtout voulu rendre hommage à tous les danseurs de la compagnie depuis 35 ans.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.