Dans les coulisses ce matin de "Transit", le spectacle de cirque de la compagnie "Flip Fabrique". Ils arrivent du Québec et s'installent pour plusieurs semaines à Paris au 13e Art, place d'Italie.

Transit par Flip Fabrique
Transit par Flip Fabrique © Emmanuel Buriel

C'est la deuxième fois que ce cirque est programmé à Paris. Il avait déjà mis le feu il y a deux ans à La Vilette. Il revient avec Transit qui un spectacle d’acrobatie époustouflant. 

Des diabolos volent dans tous les sens, des quilles lumineuses et fluorescentes scintillent dans l’obscurité, des dizaines de balles de toutes les couleurs s’élèvent dans les airs sous l’impulsion d’acrobaties finement réglées sur un trampoline ; l’univers de Flip Fabrique est coloré et festif. 

Une cinquantaine de flycase de plusieurs tailles sont empilés les uns sur les autres en fond de scène et attendent leur chargement dans un avion ; l’action de Transit se déroule dans un aéroport. Les cinq garçons de la troupe ont voyagé dans une malle et sont libérés par Jade, la seule fille du collectif. C’est le point de départ de numéros qui s’enchainent dans un rythme effréné où l’acrobatie et le jonglage sont rois

Les circassiens de Flip Fabrique n’arrêtent pas de sauter et de courir dans tous les sens. Ils s’amusent comme des gamins et leur joie est communicative. Transit est à couper le souffle, c’est comme un retour en enfance.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.