école dépouillée
école dépouillée © Radio France

Deux millions d'enseignants supplémentaires doivent être recrutés d'ici 2015 à travers le monde : ce sont les chiffres de l'UNESCO.

L'Afrique noire représente à elle seule plus de la moitié des besoins, avec une pénurie qui s'annonce aigüe. Dans certains pays, comme la République centrafricaine ou l'Erythrée, il faudra augmenter de 20% le nombre de professeurs si l’on veut assurer un enseignement primaire de qualité.

Ce chiffre atteint plus de 10% au Burkina Faso, au Niger et à Djibouti. Dans ces pays, la solution passera peut-être par les enseignantes. L'Afrique a la plus faible proportion de femmes parmi ses professeurs et a donc une marge de manœuvre importante.

Dans le classement des pays qui vont manquer d'enseignants, viennent ensuite les Etats arabes, l'Asie du sud et de l'ouest ainsi que l'Amérique du nord et l'Europe occidentale. Dans les pays occidentaux par exemple, certains états devront augmenter leurs recrutements pour pallier les départs en retraite, notamment.

C'est le cas des Etats-Unis, de l'Espagne, de l'Italie, de l'Irlande et de la Suède. La France ne fait pas partie de la liste.

D'après ce rapport, l'école française n'aurait pas à s'inquiéter pour l'avenir malgré le débat relancé sur les suppressions de postes.

Une chronique deSonia Bourhan

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.