Eléphant
Eléphant © doug.kukurudza

C'est parce qu'elle a prédit avec succès la victoire de Chelsea face au Bayern Munich en ligue des champions que l'éléphante a été choisie. Des deux pommes placées devant elle, elle a tiré celle qui portait l'emblème de Chelsea. Ce mercredi, elle doit pronostiquer Pologne/Grèce.

Saura-t-elle réitérer l'exploit de Paul le Poulpe ? Aujourd'hui encore, cela reste un mystère : 1 chance sur 356 de trouver les pronostics gagnants de la Manschafft et pourtant, il l'avait fait ! 100% de réussite lors du mondial 2010...

Certains animaux auraient-ils la bosse des maths ? Ce que l'on sait, c'est qu'ils sont dotés du sens des nombres. Autrement dit, certaines espèces comme les primates sont capables d'évaluer une quantité. Indispensable dans la recherche de nourriture, pour construire un nid là où les branches sont plus nombreuses qu’ailleurs, ou pour adopter une attitude adéquate face à un prédateur qui attaque.

Des expériences chez des pies ou des chimpanzés ont montré que ces animaux savaient différencier une quantité relative, 3 de 9 par exemple. Mais c'est plus difficile pour eux de comparer 14 et 17.

Des primates sont aussi capables d'additions simples, mais les chercheurs pensent que c'est plus par sens de l'évaluation que par comptage pur comme le fait l'homme. Un chimpanzé japonais avait appris à classer les nombres par ordre croissant de 1 à 9, même si on en faisait disparaitre certains.

Aujourd'hui, les études se multiplient. Elles ont réussi à localiser assez précisément les neurones du calcul dans les cerveaux des primates notamment. Hélas pour les passionnés de sport, si l’on considère que les résultats de foot relèvent plus de la probabilité que de la prédiction divinatoire, sachez qu’il n’y a à ce jour aucune programme de recherche financé dans ce domaine !

__

Une chronique de Sophie Bécherel

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.