Enceinte
Enceinte © Radio France / Mariel Bluteau

C'est que préconise une proposition de loi déposée à l'Assemblée nationale cette semaine. Son auteur, la députée UMP Brigitte Barèges, propose d'obliger les mères qui accouchent sous le secret à laisser leur identité sous pli cacheté, une identité qui ne serait accessible à l'enfant qu'à sa majorité.

Cette proposition est soutenue par les associations d'enfants nés sous X, qui souffrent de ne pas savoir d'où ils viennent. En 2009, moins de 700 femmes ont accouché de façon anonyme, selon l'Institut National des Etudes Démographiques.

De son côté, l'association Enfance et Familles d'Adoption est favorable à la mesure, mais elle appelle à la prudence. Un enfant doit rester libre de ne pas connaître ses origines.

De plus, il faudrait prévoir un accompagnement par des professionnels pour les enfants nés sous X et pour leurs mères biologiques, car cela peut être brutal de se retrouver face à sa mère ou à son enfant que l’on a abandonné sans y avoir été préparé.

Enfin, le planning familial se dit très inquiet pour l'accouchement sous X, qui permet selon lui de « respecter la volonté de la mère sans nier les attentes de l'enfant ». Pour l'heure, la proposition de loi n'est pas encore inscrite au calendrier de l'Assemblée nationale.

Une chronique de Laëtitia Saavedra

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.