Projet MYRTHE
Projet MYRTHE © Radio France / Areva

C'est l'objectif du projet MYRTHE installé en Corse par Areva. Rien à voir avec l'arbrisseau odorant du maquis, MYRTHE signifie Mission hydrogène renouvelable pour l'intégration électrique.

L'installation comprend des panneaux photovoltaïques sur une surface grande comme un terrain de football.

Les panneaux produisent de l'électricité solaire, qui est convertie en hydrogène en passant dans un électrolyseur.

Système pile
Système pile © Radio France / Areva

L'hydrogène est stockée dans des réservoirs. Lorsque l'on a besoin d'énergie, l'hydrogène est transféré dans une pile à combustible où il est reconverti en électricité qui est envoyée sur le réseau Corse depuis décembre dernier.

Le rendement n'est pas énorme : on perd 60% de l'énergie produite par le soleil et l'électricité stockée représente la consommation annuelle d'une vingtaine de foyers seulement. Mais l'installation est un pilote qui doit permettre aux industriels de valider le procédé et de comprendre comment l'exploiter plus efficacement.

L'idée, c'est de pallier l'intermittence de l'énergie solaire. Les panneaux photovoltaïques produisent de l'électricité en plein jour, lorsque le soleil brille, alors que les besoins les plus importants sont concentrés tôt le matin et le soir.

Système électrolyseur
Système électrolyseur © Areva

Si l'on est capable de stocker l'électricité solaire pendant la journée, elle peut contribuer à répondre à ces pics de consommation.

__

Une chronique de Nathalie Fontrel

Areva présente un projet de stockage d'électricité photo voltaïque. Les panneaux envoient l'énergie à une batterie qui stocke et répercute ensuite l'électricité sur le réseau quand il en a besoin, grâce à une pile à combustible. Le soleil brille le jour et on a aussi besoin d'électricité la nuit.

Schéma principe Allemagne
Schéma principe Allemagne © Areva
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.