Au programme des cours, formation générale avec remise à niveau, éducation civique et comportementale et projet professionnel
Au programme des cours, formation générale avec remise à niveau, éducation civique et comportementale et projet professionnel © Eric Bouvet

En effet, avec 58 % de sorties positives, les Ecoles de la Deuxième Chance confirment leur utilité pour les jeunes sans diplôme ni qualification.

Il ne s'agit pas des décrocheurs dont on parle souvent et qui sortent du système scolaire parfois avant la 3ème.

Les Ecoles de la Deuxième Chance s'adressent à des jeunes "en galère" comme ils se définissent eux-mêmes, suivis par les missions locales d'insertion et d'une moyenne d'âge de 20 ans. 60% d'entre eux n'ont jamais mis les pieds dans une entreprise.

L'Ecole leur fait donc découvrir le monde économique tout en proposant une remise à niveau des savoirs de base.

En 2011, plus de 11 000 jeunes sont passées par ce dispositif. C'est 42% de plus qu'en 2010. Sans doute en raison de la crise, mais aussi parce que le réseau s'étend chaque année.

80% des inscrits sont allés jusqu'au bout de leur parcours l'année dernière.

Et à la sortie de l'Ecole, 18% de ces jeunes s'orientent vers une formation qualifiante, 15% ont un contrat en alternance et 21% un contrat de travail. Des résultats encourageants.

Un rapport de l'IGAS, l'Inspection Générale des Affaires Sociales recommandait récemment de doubler le nombre des Ecoles de la Deuxième Chance.

Une chronique de Sonia Bourhan

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.