Enfant et tarte au pommes
Enfant et tarte au pommes © traaf

Première précision : les enquêteurs d'OpinionWay n'ont pas été regarder dans nos casseroles. Ils se sont intéressés à notre ressenti et à notre vécu en cuisine.

Le premier résultat n'est pas franchement surprenant : au pays de Rabelais, 74% des personnes interrogées estiment savoir bien cuisiner.

Plus étrangement, si les seniors semblent faire preuve de modestie, les 18/24 ans estiment à 83% être de bons cuisiniers. Pourquoi cela ? Parce qu'une large majorité d'entre eux affirme de cela permet de frimer, de montrer un don ou un talent en société. Mieux encore, à 67%, ils considèrent que cuisiner est un facteur de séduction. Il y aurait quelque chose de sexy dans le tablier de cuisine. Bref, rien n'a véritablement changé depuis La Grande bouffe de Marco Ferreri dans les années 70.

Mais il n'y a pas que cela dans cette enquête, car la majorité des personnes interrogées considère que cuisiner permet de manger plus sain et de retrouver le sens de la mesure.

C'est surtout une bonne occasion de partager et de s'amuser en famille et de transformer ce qui, pour des générations, était une corvée, en moment de bonheur. Car souvent, pour les enfants, préparer un plat, éplucher, pétrir ou couper, c'est nettement plus amusant qu'une séance de jeu vidéo, d'autant plus qu'à la fin, on peut goûter directement dans la cocotte ou lécher le fond du plat.

Une chronique dePhilippe Lefèbvre

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.