Astéroïde
Astéroïde © Iuliia KOVALOVA - Fotolia.com /

Vous ne l'avez pas senti passer vers minuit et demi ? Lui nous a sentis. « 2005 YU55 », c'est le nom de cet astéroïde, a frôlé la Terre à 324 000 km, autrement dit, à peu de choses près, la distance Terre-Lune.

C’est si près que pour ce bolide de 400 m de diamètre seulement, cela a provoqué un changement de trajectoire. Un changement que les astronomes vont devoir recalculer ; ils entendent bien conserver un œil attentif sur le bolide pour nous prévenir d'un éventuel danger futur.

Mais avant cela, ils vont éplucher les données de la nuit. En effet, le faible éloignement de l’astéroïde a permis de l'observer, grâce au gigantesque radiotélescope d'Arecibo, à Porto-Rico, celui là-même que l'on aperçoit dans le film de James Bond « Golden Eye ». Images classiques ou images radars vont aider les scientifiques à dresser la carte d'identité de ce géo croiseur.

Tout les intéresse : sa surface, lisse comme du marbre ou parsemée de cratères ; ou bien sa couleur, indice important pour déduire sa composition. Un astéroïde très noir est en effet susceptible de recéler des éléments carbonés à l'origine de la vie.

Les astéroïdes sont si variés dans notre système solaire que leur étude fournit toujours du neuf et pour les planétologues, des informations sur la formation de notre système solaire. Car les astéroïdes sont de la matière primitive qui ne s'est pas agglomérée pour former une planète.

Une chronique deSophie Bécherel

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.