Manucure, ongles
Manucure, ongles © ayuumi

La réponse ne vous surprendra pas, c'est évidemment « non ».

Pourtant, ce n'est pas l'offre qui manque : on trouve maintenant des boutiques de manucure à tous les coins de rue avec, en vedette, les ongles américains. La technique : coller ou sculpter par-dessus l'ongle naturel une matière artificielle. On utilise pour cela du gel (tiens, ça vous rappelle peut-être quelque chose), ou une capsule à base de poudre de résine diluée avec un solvant.

Gel, résine, solvant, mieux vaut que ces produits soient de bonne qualité, ce qui n'est pas toujours le cas.

Alors quels sont les risques ?

Des mycoses, car l'ongle naturel, en-dessous, ne respire pas ; des allergies aux produits, de l’eczéma et, plus grave, des instruments mal désinfectés vecteurs de virus d'hépatite C, par exemple.

Donc méfiance, d'autant que les publicités sont souvent mensongères : on vous vend des applications faites par des « prothésistes ongulaires ». Autant, en matière de prothésie dentaire, ce terme a un sens, autant là, il s'agit en tout et pour tout d'une « formation » délivrée par des écoles de manucure sur quelques jours, avec à la clef un certificat de compétence et non un diplôme, puisque cette profession n'est pas réglementée.

Sur Internet, certaines de ces écoles assurent être déclarées à l'AFSSAPS : attention, là encore, c'est juste une obligation légale, en aucun cas une garantie de sécurité.

Une chornique de Danielle Messager

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.