poule
poule © Eponimm

En décryptant le chiffre inscrit sur la coquille. Il informe sur le mode d'élevage de la poule pondeuse.

« 0 » et « 1 » signifient que le volatile a picoré en plein air. « 2 » pour les poules élevées sous abris mais au sol.

« 3 » pour les œufs pondus dans des cages.

Evidemment, les associations écologistes et de protection du bien-être animal militent pour le boycott de ces élevages intensifs, même si depuis le 1er janvier dernier, de nouvelles normes européennes ont quelque peu élargi l'espace vital de ces poules élevées en cage.

La différence ne saute pas vraiment aux yeux : l'association L214 a mené l'enquête. Elle présente plusieurs vidéos sur son site Internet, tournées dans 8 élevages français.

On a peine à remarquer les différences. La surface disponible pour chacune des poules entassées dans des cages a grandi de la taille d'une carte postale. Les perchoirs, rendus obligatoires, culminent à 3 centimètres de haut et les nids sont composés de lamelles en plastique posées sur un sol toujours grillagé

Pour les associations, mieux vaut acheter des œufs de poules élevées en plein air, même s'ils sont plus chers. Mais aujourd'hui, 80% des œufs consommés en France sont issus de poules élevées en batterie.

Une chronique deNathalie Fontrel

Les liens

Association L 214 et article sur les poules pondeuses

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.