Tensiomètre
Tensiomètre © designrecherche

Les hormones féminines protègent normalement des risques d'hypertension. Mais au fil du temps, les modes de vie évoluant, les défenses naturelles ne suffisent plus.

Aujourd’hui, 6 millions de Françaises sont traitées pour de l'hypertension. La faute à la sédentarité, au stress, au tabac, au surpoids, à l'obésité par exemple, qui touche aujourd'hui les trentenaires.

Plusieurs étapes de la vie sont devenues des étapes à risque. Tout d'abord la prise de pilule pendant de nombreuses années. Selon un sondage auprès de femmes hypertendues, 9% ont commencé à avoir de l'hypertension lors de la prise de leur contraceptif.

La grossesse ensuite : l'hypertension, exceptionnelle il y a encore une vingtaine d'années chez les femmes enceintes, toucherait aujourd'hui près de 10% d'entre elles. Les grossesses tardives, le surpoids et l'obésité des jeunes adultes font que de plus en plus de femmes hypertendues débutent une grossesse.

La ménopause, enfin : l'hypertension touche une femme sur 4 entre 50 et 60 ans et près d'une sur deux de plus de 60 ans.

Recommandations pour éviter l'hypertension : manger varié et moins salé, surveiller son poids, reprendre une activité physique, et arrêter de fumer.

Une chronique de Valérie Cantié

« Femmes et hypertension : une liaison à risques », thème d’une nouvelle campagne de santé publique lancée le 13 décembre à l’occasion de la journée nationale consacrée à ce problème de santé.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.