Si l'on en croit une étude de chercheurs suisses et italiens, publiée par le Centre hospitalier universitaire de Lausanne, oui le nombre de décés du aux cancers baissera dans l'union européenne cette année... sauf ceux dus au cancer du poumon et du pancréas.

Les chercheurs prévoient 1 million 300 000 décès dus à une tumeur dans l'Union en 2012, soit une baisse de 10% pour les hommes et de 7% pour les femmes par rapport à 2011.

Chez les femmes, seul un cancer tuera plus que les années précédentes :

c'est le cancer du poumon... + 7% par rapport à 2007, qui montre que les femmes fument de plus en plus.

Le taux de mortalité des femmes jeunes souffrant d'un cancer du sein, lui, a déjà baissé de 17% l'année dernière et devrait continuer à baisser dans tous les pays de l'Union sauf en Pologne.

Le nombre de décés des suites d'un cancer du pancréas, lui, restera inchangés.

En France, les chercheurs prévoient 95 000 décés par tumeur chez les hommes et 66 000 chez les femmes.

32 000 personnes mourront du cancer du poumon, 19 000 du cancer de l'intestin, 12 000 du cancer du sein notamment....

Une chronique deValérie Cantié

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.