Laicité
Laicité © Jean Effel

« Il n'y aura aucune dérogation en matière de laïcité », François Hollande l'a martelé. Un signal clair à ceux qui, à droite et à l'extrême droite, l'accusent de nourrir le communautarisme.

Dans le domaine de l'Education, François Hollande s'est engagé par écrit le 16 avril dernier à affecter « en priorité au public plutôt qu'au privé » les 60.000 postes promis à l'enseignement.

Le nouveau président veut également abroger le décret de 2009 sur la reconnaissance des diplômes entre la France et le Vatican. Une mesure controversée, voulue par Nicolas Sarkozy, qui permet aux Instituts catholiques de délivrer des diplômes d'Etat comme les universités.

A cela s'ajoute l'engagement du nouveau président d'inscrire la loi de 1905 dans la Constitution. L'objectif est de rendre plus difficile le financement des cultes aujourd'hui admis partiellement par plusieurs textes, sauf en Alsace et en Moselle, où l'exception devrait rester la règle.

Quant aux Musulmans, ils espèrent que le gouvernement abandonnera le texte dit « anti-nounous voilées » : un projet de loi voté par la gauche au Sénat, qui vise à encadrer le port des signes religieux et à interdire le foulard aux femmes qui gardent des enfants chez elles.

Une chronique deLaëtitia Saavedra

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.