Boucle d'oreille
Boucle d'oreille © linkiseb

La réponse est « oui » : un homme peut porter des boucles d'oreilles s'il le souhaite et cela n'est pas un motif de licenciement. La Cour de Cassation s'est prononcée sur le cas d'un chef de rang licencié par son employeur, un restaurant très réputé, et cela parce qu'il avait décidé, au bout de 5 ans de service, de porter des boucles d'oreilles.

Le restaurant estimait que la clientèle, très chic, ne pouvait pas être servie « par un homme portant des bijoux de femme ». Pour la Cour de Cassation, ce licenciement est discriminatoire parce qu'il s'assimile à une sanction basée sur l'apparence physique et qu’il est donc sexiste par rapport au personnel féminin.

Les arguments du restaurant sont donc retoqués. Ni sa renommée, ni même le supposé désagrément de la clientèle ne peuvent être des raisons recevables pour licencier ce chef de rang.

En revanche, les juges ont précisé que des questions de sécurité peuvent justifier une interdiction du port de boucles d'oreilles au travail, pour un homme comme pour une femme.

Une chronique de Laëtitia Saavedra

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.