La salle de classe
La salle de classe © Radio France

De nombreux pays à travers le monde sont confrontés à une pénurie d'enseignants et en particulier en maths et en sciences.

Pour les élèves c'est une situation pénalisante.

Selon l'OCDE, il manque des profs dans huit établissements sur dix en Turquie. En Allemagne, aux Pays-Bas, et à Shanghai plus de 30% des établissements sont concernés.

En France, les chiffres ne sont pas disponibles depuis neuf ans car les gouvernements successifs n'ont pas participé aux enquêtes Pisa sur la qualité de l'enseignement entre 2003 et 2009.

On sait en revanche qu'à la rentrée dernière, plusieurs centaines de postes d'enseignants de collèges et de lycées n'ont pas été tous pourvus par concours, faute de candidats en maths, lettres et anglais. Des solutions d'aménagement ont cependant été trouvées, solutions qualifiées de bricolage par certains.

L'OCDE estime que pour rendre la profession plus attrayante il faut améliorer les salaires des profs leur offrir de meilleurs statuts et plus d'autonomie professionnelle.

Pour relever ce défi, Singapour, par exemple, assure aux apprentis enseignants une rémunération mensuelle qui rivalise avec les salaires des nouveaux diplômés dans d'autres secteurs.

En Finlande, les enseignants bénéficient désormais d'un statut social supérieur à celui de la plupart des professions. Résultat: en 2010, plus de 6.600 candidats se sont disputés 660 places dans des programmes de préparation à l'enseignement primaire.

Un modèle dont la France pourrait s'inspirer.

Une chronique d'Emmanuelle Daviet

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.