Plateau repas, cantine
Plateau repas, cantine © xnxbox

A la rentrée dernière, de nombreux enfants n'ont pas eu accès aux cantines scolaires.

Depuis plusieurs années, la FCPE, la principale fédération de parents d'élèves, réclame le droit de déjeuner à la cantine pour tous les élèves.

Un projet de texte en ce sens vient d'être déposé à l'Assemblée nationale par Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche, et la députée Michèle Delaunay.

Il faut savoir qu'en France au moins soixante-dix mairies pratiquent une sélection à l'entrée des cantines selon des critères parfois discriminants. Dans certaines communes, pour qu'un enfant puisse déjeuner à la cantine, il faut que ces deux parents travaillent. Sont donc automatiquement exclus les élèves dont les parents sont chômeurs ou sans emploi.

Pour les parlementaires, ce critère fait peser une charge sur des parents qui n'ont pas forcément les moyens financiers ou la possibilité de s'occuper de leur enfant à la pause déjeuner. Plus grave, ce critère stigmatise les enfants eux-mêmes en les privant d'un service auxquels ont droit leurs camarades de classe.

Pour la FCPE, la bataille n'est pas encore gagnée. Les parents d'élèves interpellent donc les députés et les sénateurs pour que ce texte soit voté avant la fin de la session parlementaire et qu'il soit d'application immédiate.

Une chronique d'Emmanuelle Daviet

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.