Vaccin
Vaccin © Daniel Paquet

Le groupe de députés présidé par Olivier Jardé, et Edwige Antier, pose des questions qu'on entend très régulièrement quand on parle vaccin: le bénéfice est-il aussi important que le risque? La population française n'est pas très portée sur les vaccins et l'épisode de la grippe H1N1 n'a rien arrangé.

Pourquoi ce groupe d'études bouscule..parce qu'il demande d'abord un moratoire sur "l'alumine", l'alumine, c'est un adjuvant qu'on met dans la fabrication des vaccins pour "booster" leur efficacité, Mais, on s'est aperçu que l'alumine ne restait pas dans le muscle, là où on injecte le vaccin, mais qu'il pouvait migrer au niveau cérébral...alors est-ce dangereux ou pas?, eh bien c'est dans l'attente d'études scientifiques, qu'il recommande un moratoire sur l'utilisation de l'alumine.

D'autre part ces députés s'interrogent : faut-il rendre d'autres vaccins obligatoires? En 1ere ligne: celui contre la rougeole, il n’est, aujourd'hui QUE recommandé, alors que 22 000 cas ont été enregistrés il ya 3 ans et 6 décès rien que l'an dernier. L'obligation le rendrait moins contestable aux yeux de la population.

Autre vaccin qui suscite des prises de position diverses, celui contre le cancer du col de l'utérus..Le groupe préconise un rapport annuel sur les bénéfices et les risques..Quant aux médecins, il serait bien vu qu'ils soient mieux formés sur la vaccinologie qui n'est enseignée que pendant quelques heures sur l'ensemble des études de médecine.

Une chronique deDanielle Messager

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.