Cours de calligraphie
Cours de calligraphie © Tonio Vega

L'une des propositions de l'UMP en vue de la présidentielle de 2012 est la suppression de l'Enseignement des langues et cultures d'origine dans les écoles.

Ces cours de langues et cultures d'origine sont destinés en priorité aux enfants d'origine ou de nationalité étrangère, mais en pratique, ils sont ouverts à tous, en fonction des places disponibles.

Lorsqu'il y a une demande importante de familles dans un quartier ou dans une ville, l'ambassade de leur pays propose cet enseignement linguistique et culturel.

La France a des accords avec plusieurs Etats. Les langues étudiées sont l'arabe, le portugais, l'espagnol, l'italien, le turc ou encore le serbe. Le professeur est payé par l'ambassade étrangère, mais les cours se font dans le cadre de l'Education nationale.

Cela se passe dans l'école après la classe pour des groupes d'environ 15 élèves, à partir du CE1 et à raison de 2 ou 3 heures par semaine et c'est gratuit pour les familles. 75 000 élèves sont concernés, mais L'UMP voudrait supprimer ces cours.

Créé dans les années 70, cet enseignement devait permettre aux enfants d'immigrés de pouvoir retourner plus facilement dans leur pays.

Aujourd'hui, c'est surtout la possibilité de garder un lien avec ses racines, tout comme les Français peuvent bénéficier d'un enseignement en français pour leurs enfants lorsqu'ils vivent à l'étranger.

Une chronique deSonia Bourhan

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.