Mariage à l'église
Mariage à l'église © Raphael Goetter

Les catholiques sont divisés car, on le sait, le remariage n'est pas autorisé par l'Eglise. Le reconnaître, ce serait revenir sur le sacro-saint principe du mariage indissoluble. Résultat : un catholique divorcé qui s'est remarié n'est pas autorisé à communier, c'est-à-dire à recevoir l'hostie à la messe. Impossible, également, d’obtenir une bénédiction pour son remariage.

Cette position est considérée par beaucoup de catholiques comme rétrograde car la tendance est, depuis des années, à la hausse des divorces : un couple sur deux divorce en région, deux sur trois à Paris.

Face à l'incompréhension de nombreux fidèles, une vingtaine de prêtres du diocèse de Rouen a lancé en septembre dernier un « appel à la désobéissance ». Ils incitent leurs homologues à donner l'eucharistie aux divorcés-remariés et demandent aussi à l'Eglise d'autoriser les femmes et les couples mariés à célébrer des messes, ou encore que des catholiques mariés qui ont aidé à préparer religieusement un baptême ou un mariage puissent les célébrer… Autant de demandes rejetées par l’Eglise.

L'appel à désobéir des prêtres de Rouen à désobéir a été mis en ligne cette semaine (cf.lien ci-dessous)

Les liens

Soutien à l'Appel des Prêtres Autrichiens de France

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.