Escherichia Coli
Escherichia Coli © Microbe World

Des chercheurs hygiénistes de l'institut Queen mary de Londres, ont analysé 400 téléphones portables, venant de différentes villes anglaises.

Résultat : 1 appareil sur 6 était contaminé avec la bactérie Escherichia Coli, celle là même qui a affolé l'Allemagne en juin dernier, lors de l'affaire du concombre.

Selon l'étude, ils étaient jusqu'à 500 fois plus sales que les toilettes !

Pourtant, à 96%, leurs propriétaires avaient affirmé aux chercheurs qu'ils se lavaient bien les mains en sortant des toilettes. L’Escherichia Coli est naturellement présente dans nos intestins et celui des animaux. Plutôt résistante et c'est bien le contact fecès mains, bouche, qui la rend très contagieuse.

Du coup, un autre chercheur, s'est intéressé à la contamination par la lecture dans les toilettes. Mots-croisés, journal ou magazine, c'est sur le papier glacé que les microbes ont la plus longue durée de vie. Voilà qui vient compléter les autres nids à microbes déjà étudiés par le passé, comme les portefeuilles, les gants de toilette, les poignées de portes et les cacahuètes de bar, sur lesquelles on a trouvé jusqu'à 14 urines différentes.

Comme quoi, l'utilisation du savon aux toilettes, beaucoup s'en lavent les mains, alors que ça pourrait leur sauver la vie !

Une chronique de Sophie Bécherel

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.