La Sorbonne
La Sorbonne © that ambitious girl

Non, pas forcément, et c'est une nouvelle tendance. Il y a 30 ans, la classe prépa était LE passage obligé pour intégrer les grandes écoles. Désormais, ce n'est plus la seule voie d'accès, d'après une étude de la Conférence des Grandes Ecoles qui vient d'être publiée.

38 % seulement des étudiants des écoles les plus sélectives sont passés par maths sup, hypokhâgne et autres. Ils sont 10% à venir d'un IUT, 5% sont passés par un BTS et les autres, principalement par l'université.

Dans certaines filières, les IUT et dans une moindre mesure les BTS, sont désormais considérés par les lycéens comme des tremplins vers des études longues. Avec une assurance, en cas d'accident de parcours : un diplôme au bout de 2 ans. C'est ce qui ressort de cette étude : 18% des étudiants des grandes écoles sont déjà titulaires d'un diplôme de niveau bac + 2.

Les écoles recherchent aussi cette diversité d'origine. Les écoles d'ingénieurs par exemple offrent plus d'un quart de places directement accessibles après le baccalauréat, sans passer par la classe préparatoire.

Les écoles de management, en revanche, sont moins nombreuses à proposer cet accès direct. Mais c'est malgré tout une tendance à la hausse. Le vieux modèle « une classe prépa/une grande école », est en perte de vitesse.

Une chronique de Sonia Bourhan

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.