Massage cardiaque
Massage cardiaque © Alexis D.

En France, environ 40 000 adultes meurent chaque année de mort subite. Ils sont la plupart du temps assez jeunes, puisque le tiers a moins de 55 ans et pour la plupart, ils n'ont pas d'antécédents cardio-vasculaires. Leur décès est du à un simple arrêt cardiaque. Ils sont terrassés chez eux, dans la rue, au travail, ou sur un stade. Les secours arrivent rapidement, mais il faut intervenir dans les toutes premières minutes et il est souvent trop tard. C'est donc à l'entourage de savoir faire un massage cardiaque.

Or, selon les spécialistes du secours, en France, nous ne sommes pas très forts en la matière.

Aux Etats-Unis, à Seattle par exemple, on étudie la mort subite de l'adulte depuis 30 ans et le taux de survie est de 15 à 20%.En France, il n'est que de 3%.

Dans notre pays, nous en sommes encore aux prémices de l'étude de ce phénomène. 10 000 sujets sont étudiés par le Centre d'expertise de la mort subite (CEMS) de l'adulte, à Paris.

Une enquête sur 25 ans destinée à évaluer les facteurs de risques, avec un objectif : « sauver plus de personnes et atteindre un taux de survie de 10% ».

Une chronique deValérie Cantié

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.