Circoncision
Circoncision © moacirpdsp

C'est ce que semble penser la justice allemande. Le Tribunal de grande instance de Cologne a estimé mardi que la circoncision d'un enfant pour des raisons religieuses était une blessure corporelle passible d'une condamnation. « Le corps d'un enfant est modifié de manière irréparable par la circoncision », estime le Tribunal. « Cette modification est contraire à l'intérêt de l'enfant ».

Dans cette affaire, un médecin généraliste avait été poursuivi puis relaxé pour avoir circoncis un petit garçon de 4 ans à la demande de ses parents musulmans. Quelques jours après l'intervention, l'enfant se retrouvait aux urgences pour des saignements.

Le Conseil central des Juifs d'Allemagne dénonce une intervention sans précédent dans les prérogatives des communautés religieuses et rappelle que « la circoncision est un élément essentiel de la religion juive » et qu'elle « est pratiquée depuis des milliers d'années partout dans le monde ».

Aux Etats-Unis, cette intervention est presque systématique.

De plus, des études qui remontent à plusieurs années prouvent l'efficacité de cette intervention avec une baisse importante des risques de contamination du virus du sida. Virus qui, pour pénétrer dans l'organisme, a besoin de cellule cibles qui se trouvent en grand nombre dans le prépuce. En le supprimant, le risque d'infection diminue.

__

Une chronique de Laëtitia Saavedra

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.