Etudiants examen
Etudiants examen © edans

Les grandes écoles accueillent plus de 36 000 étudiants étrangers, soit 17% de leurs effectifs. Ce chiffre est en progression, avec une hausse très importante en provenance de deux régions du monde.

La première, c'est la zone Asie-Pacifique. Les effectifs ont été multipliés par deux en deux ans, avec une majorité d'étudiants venus de Chine et d'Inde.

La deuxième région d'origine, c'est le Maghreb, en raison des liens historiques avec la France, mais aussi de la présence de classes préparatoires dans ces pays.

La moitié des étudiants maghrébins et asiatiques sont inscrits dans des écoles d'ingénieurs. Elles ont une tradition d'accueil des étrangers plus ancienne.

Mais les écoles de commerce et de management ont fait des progrès, même si elles reçoivent encore principalement des étudiants européens.

La Conférence des Grandes Ecoles fait quelques propositions pour que la France soit plus attractive, notamment par rapport aux pays anglo-saxons. Elle propose par exemple la possibilité d'enseigner en anglais. Mais là, on se heurte à la loi Toubon de défense de la langue française.

Autre idée : que le niveau de français de l'étranger ne soit plus une cause d'inadmissibilité dans une école, mais que l'on exige plutôt un niveau minimum de français en fin de cursus.

Une chronique de Sonia Bourhan

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.