"universcience.tv", la web TV de la Cité des sciences et de l'industrie et du Palais de la découverte, a mis en ligne un reportage passionnant sur le chant des baleines.

Baleine
Baleine © Getty / DAJ

universcience.tv propose un film formidable intitulé « Les chants de la mer » et réalisé par Antonio Fischetti, journaliste scientifique notamment à Charlie Hebdo.

Il a accompagné à Madagascar une équipe de chercheurs, conduite par le Dr Olivier Adam du CNRS

Parce que c'est là, non loin de la petite île Sainte-Marie, que chaque année, les baleines à bosse se réunissent, après avoir quitté l'Antarctique, pour venir se reproduire et mettre bas. Au passage, elles vont parcourir ainsi près de 16 000 km aller et retour.

Et les scientifiques veulent comprendre le sens de leur chant

Effectivement, on parle bien de chant car, figurez vous que seules 3 catégories d'êtres vivants sont capables de chanter : les humains, les oiseaux, et les baleines à bosse. Ces dernières sont les seules à chanter sur la vingtaine d'espèces de grandes baleines que l'on connait.

Il faut savoir que l'on parle de chant quand on constate des sons variés qui se succèdent et forment des sortes de refrains, nous précise Antonio Fischetti qui ajoute que, même la cigale ne chante pas, puisqu'elle émet un son unique répété à l'infini.

Sait-on ce que se disent les baleines à bosse ?

C'est toute la question que se pose Olivier Adam et son équipe qui tente de décoder tous les enregistrements qu'ils ont réalisés depuis de nombreuses années.

La réponse à cette question est : non, on ne sait pas ce que se disent les baleines mais on progresse dans la recherche.

D'abord, on a constaté qu'il n'y a que les mâles qui s'expriment ainsi, qui chantent. Les femelles se « contentent » de communiquer notamment avec leurs petits par des sons très brefs.

Et pourquoi les mâles chantent ils ?

Là on a trois hypothèses :

  • la première : pour attirer les femelles
  • la seconde : pour indiquer les limites du territoire - il faut savoir à ce propos, que les mâles ont un sens très élevé de la compétition.
  • la troisième serait peut-être de donner, disons, sa "carte d'identité" à la femelle, du type « je suis jeune, je mesure près de 15 mètres, je suis en bon état de santé, etc. »

L'équipe de chercheurs a également constaté que les chants pouvaient varier d'une année à l'autre pour une même baleine.

Les chants varient aussi d'une région à l'autre

En effet, le chant n'est pas figé (comme pour les oiseaux ou les humains, du reste) c'est pourquoi on peut quasiment parler d'une sorte de culture évolutive.

Une même espèce peut s'exprimer différemment, en fonction des régions.

Conclusion : les scientifiques ne veulent pas encore parler de langage, mais on progresse dans le décryptage de la communication avec l'espoir ultime de savoir... ce que les baleines ont à nous dire !

►►► Découvrez le film "Les chants de la mer" sur universcience.tv

Dans l'actualité, cette semaine, on poursuit avec les baleines...

Le 19 février, c'est la Journée internationale de la baleine. Une occasion de rappeler que la chasse commerciale est interdite depuis 27 ans, mais que les Japonais continuent de tuer quelque 800 cétacés par an, sous couvert de recherche scientifique.

Les delphinariums sont également remis en cause

Un collectif d'associations vient de remettre une pétition, comptant plus de 67 000 signatures, demandant l'interdiction de la captivité des cétacés, à Barbara Pompili, Secrétaire d’État chargée de la biodiversité.

A noter que le géant Sea World de San Diego vient de mettre fin à ses spectacles d'orques et que Barcelone fermera son delphinarium en 2019.

Dans l’actualité également, « Cop décrypt » samedi 25 février à l'Agropolis international de Montpellier

Comme son nom l'indique, il s’agit de décrypter les Cop, c'est à dire les conférences mondiales portant sur 3 thèmes : le climat, la biodiversité et la désertification. C'est une sorte de rendez-vous citoyen pour la planète qui permettra d'échanger avec les meilleurs experts sur ces thèmes. C'est gratuit dans la limite des places disponibles.

►►► Toutes les informations pratiques sont à retrouver sur www.agropolis.fr/copdecrypt

La citation de la semaine

On reste dans l'univers de baleines :

La taille ne fait pas tout : la baleine est en voie d'extinction alors que la fourmi se porte bien

Bill Vaughan (journaliste-écrivain américain)

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.