Le Cheval, un animal qui, à l'origine, il y a quelque 60 millions d'années, vivait dans les sous bois des forêts tropicales et n'était pas plus grand qu'un renard (environ 30 cm).

Un poney, à Saint-Clément-des-Baleine (17),  le 23 juin 2016.
Un poney, à Saint-Clément-des-Baleine (17), le 23 juin 2016. © AFP / PIERRE-PHILIPPE MARCOU

Samedi prochain s'ouvre le 45ème Salon du cheval. Le cheval qualifié par Buffon « de la plus noble conquête de l'homme... »,. Aujourd'hui, alors que plus de 540 races de chevaux ont colonisé le monde, le cheval le plus grand du monde s'appelle Big Jackie, c’est un trait Belge qui est né en 2001 dans le Nebraska et mesure 2 mètres10 au garrot.

Quant au poids, le record est également détenu par un belge pesant 1 440 kg. Par comparaison, il faut savoir qu'un cheval de selle adulte normal pèse entre 400 et 500 kg et que les plus petits chevaux, le Falabella d'Argentine, une race de cheval miniature, résultat de croisements volontaires entre divers chevaux et poneys, pèse entre 36 et 45 kg. Il y a aussi les poneys ... En fait, c'est une classification qui n'a pas de sens car, dans tous les cas, il s'agit de chevaux. Les poneys ont été ainsi appelés pour désigner des animaux de moins d'1m50. Si dans la même race (cheval arabe, par exemple) il fait 1m50, il devient cheval. On ferait mieux donc de parler de chevaux petits ou grands.

Dans l’actualité, les animaux s'invitent dans les présidentielles ...

et c'est une première à ce niveau puisque mardi prochain, en présence de Mathieu Ricard, 26 organisations de protection animale, allant de L214 à la SPA, en passant par la Fondation Droit Animal Ethique et Science, révèleront les 30 propositions concrètes qu'ils attendent des présidentiables : l'élevage industriel, l’expérimentation animale, les ménageries, l'animal dans la société, et bien d'autres thèmes seront ainsi abordés. A noter que lors des précédentes élections, un sondage a révélé que 81 % des personnes interrogées souhaitaient que l'on protège davantage les animaux.

L'IRD (l'Institut de Recherche pour le Développement) *apporte un nouvel éclairage sur le fameux « continent de plastique »...
*

On a beaucoup dit que ces déchets en plastique étaient condamnés à tourbillonner au centre des océans, là où ils convergent et s'accumulent depuis des années. Or, on vient de découvrir que ces agrégations ne seraient pas immuables : des courants, partant du cœur de ces iles de déchets, les entraîneraient vers les côtes, ce qui pourrait permettre d'envisager des stratégies de collectes et de recyclage.En attendant, les impacts catastrophiques de ces plastiques en tous genres sur la faune, restent d’actualité....

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.