Anzoumane Sissoko, France Inter, D'ici, d'ailleurs, 07/08/2015
Anzoumane Sissoko, France Inter, D'ici, d'ailleurs, 07/08/2015 © Radio France

Notre invité du soir aime Johnny Hallyday. Il aime Johnny Hallyday parce qu’il parle très bien, parce qu’il parle fort, et parce qu’il n’hésite pas à aller au charbon dans ses chansons. Un peu comme lui quand il porte haut la voix, et les droits des sans-papiers qu’il défend depuis quinze ans. Anzoumane Sissoko est né en 1964 à Monéa, au Mali, et il est venu en France 1993, pour travailler, pour aider les siens là-bas. Il est resté clandestin pendant treize ans et demi, sans jamais cesser de travailler. Anzoumane Sissoko aime aussi Salif Keïta, autant que Johnny sans doute. Parce les chansons du musicien malien lui donnent du courage, pour continuer de se surpasser. Et parce qu’il a le sens de la solidarité, du partage, comme lui.

Entre le Mali et la France, pour retracer l’itinéraire singulier de notre invité, il sera question de militantisme pour les droits des sans-papiers, et plus largement de militantisme pour le droit à la dignité, il sera question de ce que les politiques appellent « défi migratoire », et nous écouterons également la voix de Salif Keïta.

Le choix musical d'Anzoumane Sissoki : "Madan" de Salif Keïta.

Bamako
Bamako ©
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.