Féodor Atkine, France Inter, D'ici, d'ailleurs, 21/08/2015
Féodor Atkine, France Inter, D'ici, d'ailleurs, 21/08/2015 © Radio France

Il y avait le souvenir d’une brève conversation téléphonique, plusieurs années auparavant, et le désir, instinctif, de formuler, de lui adresser très tôt, une invitation pour la fin de l’été. Dans sa réponse, il a écrit : « En tous cas, je serais enchanté de pouvoir exprimer le point de vue d’un être issu d’un croisement ethnique, linguistique et culturel quand des voix s’élèvent pour réclamer à corps et à cris le repli identitaire ». Féodor Atkine est né en 1948, à Paris, dans une famille russo-polonaise qui a parcouru le monde, de la Sibérie à l’Amérique Latine, mais pas que. Jusqu’à ses quinze ans, il a même eu la double nationalité franco-chinoise. Féodor Atkine est un être de transformations, il parle cinq langues, a vécu dans au moins six pays, et il est, un très grand comédien français.

Pour dessiner l’itinéraire géographique et personnel de cette épopée familiale singulière, nous évoquerons ce soir le transsibérien, plus long train du monde, nous entendrons la voix de l’écrivain autrichien Joseph Roth et un grand écrivain multilingue, défenseur de la diversité des cultures, Elias Canetti.

Le choix musical de Féodor Atkine : "L'anno che verra" de Lucio Dalla (1979).

Paris
Paris ©
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.